Tequila, mezcal… les trésors de l’agave

© Vincent Isore/IP3/maxppp

Vous connaissiez George Clooney promoteur de capsules à café ? Peut-être moins George Clooney start-upeur dans la tequila haut de gamme ? L’acteur est pourtant à l’origine d’une des plus belles success stories récentes dans les spiritueux, avec Casamigos. Au départ, un projet de copains millionnaires (dont son voisin, l’entrepreneur Rande ­Gerber), racheté une somme folle par la multinationale Diageo en 2017. La marque fait aujourd’hui des étincelles. Logique : les ­Américains sont littéralement dingues de bons alcools mexicains, tequila en tête, obtenus à partir du traditionnel agave (sorte de cactus local vénéré depuis la civilisation aztèque) mitonné en version « premium ».

Lire aussi - Les boissons sans alcool font une percée remarquée sur le marché français

Le phénomène touche maintenant l’Europe et la France, où le temps des méchantes « tequilas paf » (des shots à faire passer avec sel et citron) est enfin révolu. Les alcools exotiques mexicains possèdent dorénavant leurs propres appellations d’origine (principalement l’État de Jalisco pour la tequila) et leurs catégories de dégustation (la plus simple et pure est la tequila « blanco », deux mois de repos en cuve). La meilleure qualité est celle du 100 % agave bleu, espèce unique avec laquelle toute tequila digne de ce nom est confectionnée (les tequilas plus basiques sont souvent mélangées à de la mélasse). « C’est encore une niche en France, mais nous y croyons beaucoup, nombre d’amateurs se mettent à tester ces 100...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles