Publicité

Tempête Louis : un mort dans les Deux-Sèvres, 27 départements en vigilance orange

La tempête Louis balaie la France et s'accompagne de "pluies marquées" ainsi que de "violentes rafales sur une large moitié nord du pays", alerte Météo France.

Des vents violents sont attendus, accompagnés d'un risque de crue et d'inondation en raison de la tempête Louis. (Photo d'illustration, Valery HACHE / AFP)
Des vents violents sont attendus, accompagnés d'un risque de crue et d'inondation en raison de la tempête Louis. (Photo d'illustration, Valery HACHE / AFP)

Prudence si vous devez vous déplacer, et que vous habitez dans l'un des 27 départements placés en vigilance orange : l'Aisne, les Ardennes, le Calvados, l'Eure, l'Eure-et-Loire, la Haute-Garonne, le Gers, la Manche, la Marne, la Meuse, le Nord, l'Oise, l'Orne, le Pas-de-Calais, les Pyrénées-Atlantiques, les Hautes-Pyrénées, Paris, la Seine-Maritime, les Yvelines, la Somme, l'Essonne, les Hauts-de-Seine; la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne et le Val-d'Oise sont concernés, pour des risques de vent violent. Météo France alerte sur les risques de pluie inondation et de crues dans les Deux-Sèvres et en Seine-et-Marne.

De violentes rafales de vents sont attendues, risquant d'entraîner notamment des chutes de branches ou d'arbres. En cause, la tempête Louis, qui s'accompagne de "pluies marquées" ainsi que de "violences rafales sur une large moitié nord du pays", alerte Météo France.

INFOS EN DIRECT TERMINÉES19 mises à jour
  • À la une

    Ce qu'il faut retenir :

    - Un mort dans les Deux-Sèvres :

    Selon Actu.fr, qui cite la préfecture, un homme est mort, emporté par une rivière en crue alors qu'il se trouvait au volant de son véhicule. Les faits ont eu lieu dans la commune de Saint-Georges-de-Noisné. Selon le sous-préfet, l'homme a emprunté un pont interdit à la circulation, poursuit France Info.

    Le département des Deux Sèvres est placé en vigilance orange pour pluie-inondation et crues.

    - 27 départements en vigilance orange :

    L'Aisne, les Ardennes, le Calvados, l'Eure, l'Eure-et-Loire, la Haute-Garonne, le Gers, la Manche, la Marne, la Meuse, le Nord, l'Oise, l'Orne, le Pas-de-Calais, les Pyrénées-Atlantiques, les Hautes-Pyrénées, Paris ; la Seine Maritime, les Yvelines, la Somme, l'Essonne, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne et le Val-d'Oise, en vigilance orange au vent violent, jusqu'à ce soir minuit.

    Météo France alerte sur les risques de pluie inondation et de crues dans les Deux-Sèvres et en Seine-et-Marne. Une vigilance qui perdurera vendredi.

    - Des lignes SNCF à l'arrêt :

    Dans les Hauts de France, plusieurs lignes TER sont également à l'arrêt : Béthune St Pol sur Ternoise ; Arras St Pol sur Ternoise ; Beauvais Abancourt le Tréport ; Amiens Compiègne ; Amiens Rouen ; Creil Beauvais et Paris Laon.

    En Normandie, les lignes ferroviaires circulant proches de la côte sont interrompues à partir de 13 heures, indique la SNCF. La ligne Saint-Malo-Rennes est aussi interrompue en raison de la chute d'un arbre.

    La SNCF prévoit un retour à la normale vendredi matin si l'état des voies le permet.

    - Des limitations de vitesse dans les Hauts-de-France :

    110 km/h au lieu de 130 km/h, et 90 km/h au lieu ed 110 km/h sur routes nationales. Les poids lourds sont eux limités à 80 km/h. Des restrictions en vigueur jusqu'à 22 heures.

    - Des rafales à plus de 100 km/h :

    Une rafale à 124 km/h a été mesurée au sommet de la Tour Eiffel, Météo Ciel a relevé 135 km/h à la pointe de Chemoulin, à Saint-Nazaire, 125 km/h à Sainte-Gemme-la-Plaine dans le sud-Vendée, 127 km/h à Saint-Clément -des-Baleines sur l'île-de-Ré. On enregistre également 100 km/h à Cherbourg, 114 km/h au Havre et 110 km/h à Fécamp.

  • Un mort dans les Deux-Sèvres

    Le département des Deux Sèvres est placé en vigilance orange pour pluie-inondation et crues, en marge de la tempête Louis. C'est dans ce département qu'un homme est mort. Selon la préfecture, citée par Actu.fr, l'homme est mort alors qu'il se trouvait au volant de son véhicule quand il a été emporté par une rivière en crue. Le drame a eu lieu à Saint-Georges-de-Noisné.

    Le Chambon, rivière qui borde Saint-Georges-de-Noisné, a connu une crue rapide, comme le montre le relevé de vigicrues à la station du Pont de Bedane, à une dizaine de kilomètres de Saint-Georges-de-Noisné.

    Le relevé de la station de Pont de Bedane, située à quelques kilomètres du drame / Vigicrues
    Le relevé de la station de Pont de Bedane, située à quelques kilomètres du drame / Vigicrues

    Le Chambon est un affluent de la Sèvre niortaise, fleuve placé en vigilance orange par Vigicrues.

  • Après la France, la tempête Louis arrive en Belgique !

    En France, la vigilance orange aux vents violents prendra fin ce soir, à minuit. Après l'Hexagone, la tempête Louis va aller souffler chez nos voisins belges. Les services météos ont en effet publié un avertissement pour "de fortes précipitations en peu de temps et de fortes rafales de vent jusque 90 à 110 km/h".

  • Les Pyrénées ne sont pas épargnés

    Si l'attention est focalisée sur les départements de la moitié Nord, où des rafales dépassant aisément les 100 km/h ont été enregistrées, les départements pyrénéens n'ont pas été épargnés. Météo Pyrénées a relevé une rafale de 105 km/h à Pau et de 122 km/h à Tarbes, un record mensuel pour la station.

  • Quels sont les risques de crues ?

    Deux départements sont placés en vigilance orange aux crues par Météo France : les Deux-Sèvres et la Seine et Marne.

    Comme le montre la carte de Vigicrues, site gouvernemental sur la vigilance au risque de crues sur les principaux cours d'eau en France, deux sont principalement concernés : la Sèvre niortaise amont, et le Grand morin aval. Deux cours d'eau sous surveillance.

    La carte de vigilance Vigicrues à 16 heures, le  22 février.
    La carte de vigilance Vigicrues à 16 heures, le 22 février.

    Pour le premier cours d'eau, Vigicrues écrit que "des débordements importants pourraient avoir lieu à partir de cette soirée de jeudi justifiant son passage en vigilance orange. Le pic de crue devrait être atteint durant la nuit".

    Concernant le Grand Morin, "un risque de hausse importante des niveaux est prévu cette nuit".

  • Encore 27 départements en vigilance orange

    Dans un nouveau bulletin, Météo France signale que la Vendée n'est plus en alerte pluie-inondation. En revanche, la Seine-et-Marne est également placée en vigilance crues. 27 départements restent placés en vigilance orange :

    L'Aisne, les Ardennes, le Calvados, l'Eure, l'Eure-et-Loire, la Haute-Garonne, le Gers, la Manche, la Marne, la Meuse, le Nord, l'Oise, l'Orne, le Pas-de-Calais, les Pyrénées-Atlantiques, les Hautes-Pyrénées, Paris ; la Seine Maritime, les Yvelines, la Somme, l'Essonne, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne et le Val-d'Oise, sont en vigilance orange au vent violent.

    Dans les Deux-Sèvres et en Seine-et-Marne, Météo France alerte sur les risques de pluie inondation et de crues.

  • Enedis sur le pont en cas de dégâts

    Les rafales de vent qui touchent actuellement une large moitié Nord du pays risquent de faire tomber des arbres, qui pourraient endommager les installations électriques. Face à ce risque, Enedis a pré-mobilisé des centaines de salariés, prêts à intervenir en cas de dégâts, pour rétablir le courant le plus rapidement possible.

    Ainsi, en Centre-Val-de-Loire, 220 salariés sont mobilisés, rapporte France Bleu Orléans. Pour l'heure, aucun dégâts n'a été rapporté sur les installations électriques.

  • Des rafales à plus de 100 km/h enregistrées

    Alors que les vents violents touchent le quart Nord-Est du pays, une rafale à 124 km/h a été mesurée au sommet de la Tour Eiffel, Météo Ciel a relevé 135 km/h à la pointe de Chemoulin, à Saint-Nazaire, 125 km/h à Sainte-Gemme-la-Plaine dans le sud-Vendée, 127 km/h à Saint-Clément -des-Baleines sur l'île-de-Ré. On enregistre également 100 km/h à Cherbourg, 114 km/h au Havre et 110 km/h à Fécamp.

    La vigilance orange est en place jusqu'à minuit, dans les départements du quatt nord-ouest. Des restrictions de circulation sont en place dans les Hauts-de-France.

  • Vitesse limitée dans les Hauts-de-France

    Après l'Aisne, c'est finalement l'ensemble des départements des Hauts-de-France qui mettent en place des restrictions de circulation en raison des vents violents. L'Aisne, mais aussi le Nord, l'Oise, le Pas-de-Calais et la Somme imposent une réduction de la vitesse de 130 à 110 et de 110 à 90 km/h sur les autoroutes et nationales, et une réduction à 80 km/h pour les poids lourds, accompagnée d'une interdiction de doubler.

  • Plusieurs chutes d'arbres perturbent le trafic ferroviaire

    Les plus importantes rafales commencent à entrer dans les terres, et entrainent plusieurs chutes d'arbre. Entre Rennes et Saint-Malo, c'est la chute d'un arbre sur les voies qui entraine une interruption du trafic ferroviaire, écrit le Télégramme.

    Entre Troyes et Paris, un arbre a endommagé la caténaire, indique la SNCF sur X, anciennement Twitter. En Île-de-France, le RER E est perturbé suite à la chute d'un arbre.

    À Nantes, plusieurs arbres sont tombés et perturbent le trafic des bus en centre-ville, indique Nantes Métropole Mobilités sur son compte X.

  • Vitesse réduite dans l'Aisne

    Alors que les vents doivent se renforcer dans le courant de l'après-midi dans les départements concernés par la vigilance orange pour "vent violent", le préfet de l'Aisne prend les devants. Depuis 15 heures et jusqu'à 22 heures, le préfet annonce une réduction globale de la vitesse : de 130 à 110 km/h sur autoroute, de 110 à 90 km/h sur les autoroutes ou nationales, et une limitation abaissée à 80 km/h pour les poids lourds.

    En cause, "les vents violents pouvant engendrer des chutes d'arbres et de branches", justifie le préfet. Plus tôt dans la journée, Bison Futé avait appelé à la prudence sur les routes.

  • Pas de train entre Rennes et Saint-Malo

    Le trafic ferroviaire touché par les répercussions de la tempête Louis. En prévision des fortes rafales, le trafic est déjà interrompu sur certaines lignes en Normandie et dans les Hauts-de-France, mais désormais entre Rennes et Saint-Malo. En cause, un défaut d’alimentation électrique, dû à des chutes de branches.

    La reprise du trafic sur cette ligne est prévue à 17 heures. Le vent se renforce depuis le début d'après-midi en Bretagne, avec des pointes dépassant les 110 km/h.

  • Comment sont choisi les noms des tempêtes ?

    La tempête Louis touche actuellement la France, entraînant des rafales jusqu'à 120 km/h. Avant Louis, Ciaran, Alex, Egon, Zeus figurent parmi les dernières tempêtes à avoir touché la France.

    Des noms attribués selon des critères bien précis. Plus d'informations dans cet article.

  • Le vent se renforce, une rafale à 122 km/h dans le FInistère

    L'antenne locale de Météo France dans le Nord met en garde face à un renforcement du vent dans la région Hauts-de-France en cours d'près-midi, avec des rafales pouvant atteindre 120 km/h.

    En Bretagne, le vent se renforce dans le Finistère, avec des rafales mesurées à 122 km/h à Beg-Meil, 120 à la Pointe du Raz, 101 à Plovan, rapporte Le Télégramme.

  • Fortes pluies, rafales jusqu'à 120 km/h... ce qui est prévu ce jeudi près de chez vous

    Seuls 28 départements sont placés en vigilance orange, mais une large partie du pays est concerné ce jeudi par le passage de la tempête Louis, comme vous pouvez le constater sur cette carte partagée par Météo France. Seul le quart Sud-Est est pour l'instant épargné.

  • En Normandie, trains supprimés et ponts fermés

    En Seine-Maritime, des rafales allant jusqu'à 110 km/h sont attendues dans la journée. Face à ce risque, le préfet a décidé d'interdire la circulation sur certains ponts.

    Du côté de la SNCF, certaines lignes ne circulent plus à partir de 13 heures : entre Le Havre et Fécamp, Rolleville et Rouen, et entre Rouen et Amiens, Caen et Dieppe. Les lignes entre Caen et Cherbourg, Granville, ainsi qu'entre Argentan et Granville, et entre Lisieux-Trouville-Deauville sont également concernées.

  • Les parcs, jardins et cimetières de Paris, Lille, Lyon fermés

    Parmi les conséquences de la tempête Louis, qui touche la moitié Nord du pays, plusieurs villes ont décidé de la fermeture des parcs, jardins et cimetières, en raison du risque de chutes de branche, dont Paris, Lille et Lyon.

     

  • 27 départements en vigilance orange

    Météo France met en garde les habitants de 28 départements d'une large moitié Nord du pays, ainsi que les départements pyrénéens.

    Dans l'Aisne, les Ardennes, le Calvados, l'Eure, l'Eure-et-Loire, la Haute-Garonne, le Gers, la Manche, la Marne, la Meuse, le Nord, l'Oise, l'Orne, le Pas-de-Calais, les Pyrénées-Atlantiques, les Hautes-Pyrénées, Paris ; la Seine Maritime, les Yvelines, la Somme, l'Essonne, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne et le Val-d'Oise, une vigilance orange au vent violent est en cours.

    Météo France alerte sur les risques de pluie inondation et de crues en Seine-et-Marne et dans les Deux-Sèvres.

    - Des ponts, jardins et parcs fermés

    À Paris, Lyon, Angers, Nantes ou encore Lille, les parcs jardins et cimetières sont fermés en raison du vent violent, comme dans de nombreuses communes. En Seine-Maritime, la circulation est restreinte voire interdire sur deux ponts.

  • Bonjour et bienvenue dans ce direct consacré à la tempête Louis qui balaie une large moitié Nord de la France et entraîne des perturbations sur le réseau TER.