Publicité

Tempête Ingunn: une partie de la Norvège en alerte rouge, des rafales de vent jusqu'à 250km/h attendues

Alors que la tempête Ingunn est passée au nord de la Grande-Bretagne, les autorités norvégiennes se préparent a des rafales de vent extrêmes ce mercredi 31 janvier au soir.

Des "conditions météorologiques extrêmes". Ce mercredi 31 janvier, les autorités norvégiennes redoutent le passage de la tempête Ingunn, nommée dans la journée par les services météorologiques après son passage au nord de la Grande-Bretagne.

Une grande partie de la côte ouest de la Norvège est déjà placée en vigilance rouge. Le reste est en vigilance orange, ou jaune au minima.

Alors que "le danger va augmenter" à partir de 19 heures, "des rafales localement extrêmes de 126km/h à 180km/h sont attendues du sud-ouest et un ouragan sur la côte", a écrit l'institut public norvégien dans son bulletin de vigilance.

Des premiers dégâts

Ce mercredi matin, le nord de l'Écosse avait été placé en vigilance jaune aux vents violents par le service météorologue britannique.

"De violents coups de vent affecteront le nord de la Grande-Bretagne, mais en Norvège, des avertissements rouges sont en place pour les vents de force ouragan et les avalanches", a communiqué le Met Office.

Selon ce même organisme, des rafales de vent de plus de 190km/h ont été signalées dans les îles Féroé. Le service météorologique de la BBC va même plus loin: "La tempête Ingunn est une tempête exceptionnelle. Plus tôt, une rafale de 250 km/h avait été enregistrée par une station météorologique de Landsverk dans les îles Féroé".

Pour l'instant, le plus fort de la tempête n'est pas encore passé au-dessus de la Norvège. Mais des premiers dégâts ont été observés sur la côte. Une partie d'une grange s'est détachée à Gjerdsvika, ne faisant pas de blessés. Des restrictions de circulations ont également été mises en place.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO -Des chercheurs norvégiens font pousser des mini-cerveaux humains en laboratoire