Publicité

La tempête Babet menace le Danemark et la Suède après avoir fait trois morts au Royaume-Uni

La tempête Babet poursuit ses dégâts au Royaume-Uni, où elle a déjà fait trois morts en Écosse et en Angleterre ce vendredi et a provoqué d'importantes inondations, avant de se diriger vers la Scandinavie.

De fortes précipitations et des vents violents secouent une vaste zone allant de l'Irlande au Nord du Royaume-Uni depuis mercredi et une alerte rouge reste en vigueur jusqu'à ce samedi 21 octobre dans le nord-est de l'Écosse où des "pluies exceptionnelles" sont encore prévues.

Trois morts au Royaume-Uni

Dans cette région particulièrement touchée, le corps d'une femme de 57 ans a été retrouvé dans une rivière de la région côtière d'Angus, entre Édimbourg et Aberdeen, et un homme de 56 ans a été tué par la chute d'une arbre sur son véhicule, a expliqué la police.

Un homme d'une soixantaine d'années a également été retrouvé mort vendredi matin après avoir été pris dans les eaux d'un ruisseau qui a débordé sur une route à Cleobury Mortimer dans le Shropshire, dans le centre de l'Angleterre, a déclaré la police de la zone de West Mercia.

L'aéroport de Leeds Bradford, situé dans le nord de l'Angleterre, a annoncé fermer ses portes dans un message posté sur X (ex-Twitter). Plus tôt dans l'après-midi, un avion de ligne en provenance de Corfou, en Grèce, est sorti de piste tandis qu'il tentait d'atterrir. Il n'y a pas eu de blessés, selon un porte-parole.

La moitié des précipitations mensuelles

"Près de la moitié des précipitations mensuelles moyennes d'octobre devraient tomber ce soir et demain, dans des régions déjà gravement touchées par des niveaux de précipitations exceptionnels", a indiqué le Premier ministre écossais Humza Yousaf ce vendredi soir dans un communiqué.

Présentant ses condoléances aux familles des victimes, il a souligné que les secours opéraient dans des conditions "incroyablement difficiles".

Des centaines de personnes ont dû évacuer leur logement depuis jeudi à cause des inondations, comme dans la localité de Brechin en Écosse, où les gardes-côtes ont fait du porte-à-porte jeudi soir pour demander à ses habitants de quitter leur maison, a constaté un photographe de l'AFP.

"Le niveau de la rivière est 4,4 mètres au-dessus de son niveau normal. C'est sans précédent", a commenté le conseil local d'Angus sur X.

Inondations inédites

"C'est absolument horrible", a témoigné Jill Scott, une élue locale, auprès de l'agence de presse PA, évoquant des gens "piégés" dans certains quartiers de cette ville. "Les bateaux (des secouristes) essayent de les atteindre, mais ne le peuvent pas car le courant est trop fort".

De nombreuses écoles sont restées fermées vendredi dans la région, des routes et plusieurs voies ferrées sont coupées. Six rencontres professionnelles de football prévues pour samedi ont en outre été annulées en Écosse.

En Irlande, le premier pays à avoir été frappé, dès mercredi, par Babet, des centaines de bâtiments ont été inondés à Cork (sud), où les responsables de la municipalité ont décrit des inondations inédites depuis au moins trente ans.

"Événement exceptionnel"

L'organisation professionnelle Energy Networks Association (ENA) a indiqué vendredi soir qu'environ 10.000 habitations étaient toujours privées d'électricité en Angleterre, alors que 45.000 foyers ont pu être reconnectés au réseau.

Les services météorologiques britanniques (Met Office) ont émis une alerte à la vigilance orange et jaune pour plusieurs régions du nord et du centre de l'Angleterre et pour le nord du Pays de Galles, où des inondations sont déjà signalées par les autorités locales.

"Ce n'est pas un temps d'automne habituel. Il s'agit d'un événement exceptionnel et nous devrions continuer de constater des répercussions importantes, avec de possibles inondations supplémentaires et des dégâts matériels", a averti Andy Page du Met office.

Vers la Scandinavie

La tempête se dirige maintenant vers le Danemark et la Suède où les services météorologiques s'attendant à de fortes inondations.

"Le vent a déjà commencé à prendre de la force et (cela) devrait culminer (...) surtout pendant la nuit", a déclaré à l'AFP Ida Dahlström, de l'Institut suédois de météorologie et d'hydrologie (SMHI).

Le SMHI et l'agence météorologique danoise DMI ont tous deux émis des alertes aux fortes pluies, crues, vents violents et rafales. Soixante-dix-sept vols, à destination et en provenance de l'aéroport de Copenhague au Danemark, ont été annulés, a-t-il écrit sur X.

Article original publié sur BFMTV.com