Publicité

Royaume-Uni: large défaite des conservateurs au pouvoir dans deux élections partielles

Le parti travailliste a remporté deux circonscriptions dans le centre de l'Angleterre, lui assurant une large avance en vue des élections générales attendues l'année prochaine.

Le parti conservateur au pouvoir au Royaume-Uni a subi ce vendredi une sévère défaite lors de deux élections partielles face au parti travailliste, un résultat de mauvais augure pour le Premier ministre Rishi Sunak, en vue des élections attendues l'année prochaine.

Pour le chef du parti travailliste Keir Starmer, qui espère entrer à Downing Street, ce résultat "redessine la carte politique".

"Gagner dans ces deux bastions travaillistes montre que les gens veulent largement le changement et qu'ils sont prêts à accorder leur confiance à notre parti travailliste, qui a changé, pour y parvenir", a-t-il réagi.

Une large avance du parti travailliste

Dans ces deux circonscriptions comme dans tout le pays, les électeurs "veulent un gouvernement travailliste déterminé à tenir ses promesses", "avec un véritable projet pour reconstruire notre pays", a-t-il poursuivi, promettant que le Labour "rendrait" au Royaume-Uni "son avenir".

Dans les sondages, le parti travailliste dispose d'une large avance en vue des élections attendues dans tout le Royaume-Uni l'année prochaine.

La candidate travailliste Sarah Edwards a remporté le siège de Tamworth, dans le centre de l'Angleterre, autrefois assuré aux conservateurs, avec 1.316 voix d'avance, balayant ainsi une avance de près de 20.000 voix. Les conservateurs, quant à eux, ont perdu de 1.192 voix le siège de Mid-Bedfordshire qu'ils avaient remporté de 24.664 suffrages en 2019.

L’ère Johnson

Le départ des deux députés porte la marque de l'ère Boris Johnson, qui n'a eu d'autres choix que de quitter le pouvoir à l'été 2022 après une succession de scandales, comme celui des fêtes organisées à Downing Street en violation des règles anticovid.

Dans le Mid-Bedfordshire, l'élection législative partielle était organisée en raison de la démission de la députée conservatrice Nadine Dorries, ardente défenseure de l'ex-Premier ministre. L'ancienne ministre de la Culture a quitté son poste de députée après s'être vu refuser un siège à la chambre des Lords, et a accusé l'actuel chef du gouvernement d'abandonner les "principes fondamentaux du conservatisme".

Dans la circonscription de Tamworth, les électeurs devaient désigner le successeur de Chris Pincher, au coeur de l'affaire qui a été fatale à Boris Johnson. Le député avait saisi les fesses d'un homme et pressé les parties intimes d'un autre un soir d'ivresse fin juin 2022 au très sélect Carlton Club à Londres, qui a accueilli jadis le parti conservateur britannique.

Chris Pincher, député de la circonscription depuis 2010, avait fini par démissionner après avoir été débouté de son appel contre sa suspension du Parlement, qui aurait de toute manière pu donner lieu à une élection partielle.

Rishi Sunak effectue actuellement une tournée au Moyen-Orient dans le contexte de la guerre déclenchée par les attaques du Hamas contre Israël. Il s'est rendu ce jeudi dans l' État hébreu et en Arabie Saoudite et doit se rendre aujourd'hui en Égypte.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Royaume-Uni: le chef de l'opposition promet une "décennie de renouveau national"