Tel le « Seigneur des anneaux », Poutine distribue des bagues en or aux dirigeants de la CIE

SAINT PETERSBURG, RUSSIA - DECEMBER 26: (RUSSIA OUT) L-R Azerbaijan's President Ilham Aliyev, Armenian Prime Minister Nikol Pashinyan, Belarussian President Alexander Lukashenko, Kazakh President Kassym-Jomart Tokayev, Russian President Vladimir Putin, Kyrgyz President Sadyr Japarov, Tajik President Emomali Rakhmon, Turkmen President Serdar Berdimuhamedow, Uzbek President Shavkat Mirziyoyev pose for a group photo during the Informal Summit of the Commonwealth of Independent States (CIS) on December 26, 2022 in Saint Petersburg, Russia. President Putin arrived in Saint Petersburg to hold the annual leaders summit of ex-Soviet states. (Photo by Contributor/Getty Images)
Contributor / Getty Images SAINT PETERSBURG, RUSSIA - DECEMBER 26: (RUSSIA OUT) L-R Azerbaijan's President Ilham Aliyev, Armenian Prime Minister Nikol Pashinyan, Belarussian President Alexander Lukashenko, Kazakh President Kassym-Jomart Tokayev, Russian President Vladimir Putin, Kyrgyz President Sadyr Japarov, Tajik President Emomali Rakhmon, Turkmen President Serdar Berdimuhamedow, Uzbek President Shavkat Mirziyoyev pose for a group photo during the Informal Summit of the Commonwealth of Independent States (CIS) on December 26, 2022 in Saint Petersburg, Russia. President Putin arrived in Saint Petersburg to hold the annual leaders summit of ex-Soviet states. (Photo by Contributor/Getty Images)

RUSSIE - Vladimir Poutine serait-il un fan caché de Tolkien et du Seigneur des Anneaux ? Lors de la traditionnelle réunion annuelle des chefs d’État et de gouvernement de la Communauté des États indépendants (CEI), ce lundi 26 décembre à Saint-Pétersbourg, le président russe a distribué huit anneaux en or blanc et jaune à ses homologues.

Les présidents et Premiers ministres d’Azerbaïdjan, d’Arménie, de Biélorussie, du Kazakhstan, du Kirghizistan, du Tadjikistan, du Turkménistan et d’Ouzbékistan ont ainsi été gratifiés de ce cadeau particulier. Un neuvième était réservé à Vladimir Poutine et les bijoux affichaient le symbole de l’organisation régionale ainsi que les mots « Bonne année 2023 » et « Russie ».

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

S’il paraît improbable, au premier abord, que la référence au Seigneur des Anneaux soit volontaire, difficile néanmoins de ne pas voir un clin d’œil au monument de la littérature fantastique américaine. D’autant que dans la série de romans de Tolkien, les humains se voient dotés par le maléfique Sauron du même nombre d’anneaux que les membres de la CEI : « Neuf pour les Hommes, mortels destinés au trépas », écrit le célèbre auteur.

Pour la politologue Ekaterina Schulmann, interrogée par Le Monde, le Kremlin a établi ce parallèle « en toute conscience ». Une analyse démentie par un porte-parole de la présidence russe, qui évoque un « simple souvenir » offert aux membres de la CEI.

Des références régulièrement utilisées par Kiev

Interdit pendant de longues années, Le Seigneur des Anneaux a eu une forte influence dans l’URSS, où il a longtemps circulé sous le manteau. Cette influence sur la culture populaire se ressent encore aujourd’hui dans la guerre qui oppose Moscou à Kiev. Les Ukrainiens se dépeignent ainsi régulièrement comme les habitants pacifistes de « la Comté » – les hobbits – et n’hésitent pas à qualifier leurs ennemis « d’orques ».

Sur les réseaux sociaux, le cadeau de Vladimir Poutine a évidemment fait réagir. Certains internautes se sont ainsi amusés à comparer, dans des montages photos, le président russe à la créature Gollum, esclave de l’anneau dans l’œuvre de Tolkien, ou encore à Sauron, le seigneur des Ténèbres.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Il n’est en tout cas pas certain que Vladimir Poutine parvienne « à les gouverner tous » grâce à l’étonnant présent. La CEI est en effet agitée depuis plusieurs années par de nombreuses dissensions, notamment entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, mais aussi entre le Kirghizistan et le Tadjikistan.

Lors de la réunion de ce lundi, le Premier ministre arménien Nikol Pachinian a ainsi rappelé son exaspération vis-à-vis de Moscou, qui reste passif face à la prise de contrôle par l’Azerbaïdjan du corridor de Latchine, censé être sous la protection des forces russes. Au final, seul le Biélorusse Alexandre Loukachenko, fidèle parmi les fidèles de Poutine, s’est affiché avec l’anneau à son doigt.

À voir également sur Le HuffPost :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi