Du tapis aux portraits, les choix de décoration hautement symboliques du Bureau ovale version Biden

François de La Taille
·2 min de lecture
Joe Biden dans le Bureau ovale - Jim WATSON / AFP
Joe Biden dans le Bureau ovale - Jim WATSON / AFP

Il n'a pas traîné. Quelques heures à peine après avoir été investi 46e président des Etats-Unis, Joe Biden a déjà totalement changé la décoration du Bureau ovale depuis lequel il dirigera le pays pour les quatre prochaines années. Des choix qui portent pour la plupart une haute charge symbolique.

Des bustes de Martin Luther King, Robert Kennedy, Rosa Parks et Cesar Chavez

Joe Biden a choisi d'honorer Martin Luther King et Robert Kennedy, deux défenseurs des droits civiques, tous deux assassinés pour leurs convictions. Le buste de la militante afro-américaine Rosa Parks, dont le refus de céder sa place à une personne blanche dans un bus fut le point de départ du processus d'abrogation des lois ségrégationnistes, est également en bonne place dans le Bureau ovale. Par ces gestes, le président fait de la lutte contre les discriminations l'une des clés de voûte de son mandat.

Le président américain rend également hommage à Cesar Chavez, figure du syndicalisme américain, dont le cri de ralliement "Si se puede" (oui, c'est possible) avait déjà été repris par l'ancien président démocrate Barack Obama, à travers son célèbre "Yes we can".

Des portraits de Franklin Delano Roosevelt et Benjamin Franklin

Parmi les portraits désormais accrochés aux murs du Bureau ovale, ceux de l'ancien président Franklin Roosevelt et du Père fondateur Benjamin Franklin occupent des places centrales.

Le premier, accroché face au bureau du président, est honoré pour avoir tenu la barre du pays de 1933 à 1945, alors que les Etats-Unis subissaient de plein fouet une crise économique et s'engageaient dans une guerre mondiale.

Le second est considéré comme un gardien de la Science, le président rompant ainsi avec quatre années de trumpisme marquées par un certain scepticisme scientifique. Il remplace ici le portrait controversé de l'ancien président Andrew Jackson, choisi par Donald Trump malgré les critiques rappelant son passé esclavagiste et sa répression sanglante des minorités native-américaines.

Des portraits de Thomas Jefferson et Alexander Hamilton

Joe Biden a insisté pour accrocher côte à côte les tableaux de l'ancien président Thomas Jefferson et de son secrétaire d'Etat au Trésor Alexander Hamilton, connus pour leurs nombreuses divergences d'opinion. Par ce geste, le président souhaite affirmer que "les différences d'opinion, exprimées dans le cadre de la République, sont essentielles à la démocratie."

Le même tapis et les mêmes rideaux que Bill Clinton

Joe Biden a choisi de rendre hommage à son lointain prédécesseur démocrate, qui a occupé le Bureau ovale de 1993 à 2001, en réinstallant le tapis bleu et les rideaux dorés qui décoraient la pièce sous l'ère Clinton.

Des photos de famille

Derrière le Resolute desk, le bureau du président, de nombreux cadres contenant des photos de la famille Biden trônent en bonne place. Elles rappellent l'attachement viscéral du patriarche Joe Biden à sa famille: sa femme Jill, ses enfants Hunter, Beau et Ashley et ses nombreux petits-enfants.

Article original publié sur BFMTV.com