Taïwan : les exercices militaires de Pékin "conçus pour faire peur", selon certains experts

La Chine a débuté ce jeudi 4 août des exercices militaires près de Taïwan, en guise de représailles suite au déplacement de Nancy Pelosi sur l'île. Le professeur Alessio Patalano donne son expertise sur le sujet dans une interview accordée à notre antenne.

Vent debout après la visite de Nancy Pelosi à Taïwan, la Chine a entamé les plus importants exercices militaires de son histoire autour de l'île.

Des manœuvres qui inquiètent l'Occident, mais certains experts, comme Alessio Patalano, professeur en stratégie militaire , au King's College de Londres, estiment que Pékin n'ira pas jusqu'à la confrontation armée : "Ces exercices sont conçus pour faire peur, pour répandre la peur dans le cœurdes Taïwanais, pour qu'ils pensent que la réunification est inévitable, renforcée et soutenue par leur puissance. Cela ne fait aucun doute. Cependant, ce n'est pas nécessairement une étape qui annonce une invasion. Ce sera le cas si ces manœuvres durent plus longtemps. Certaines zones où les missiles atterrissent sont à l'extérieur des principaux ports de Taïwan. Cela pourrait donc créer une perturbation significative de la navigation et de l'économie taïwanaise".

Blocus de l'île

Pour ces exercices, l'armée chinoise a défini six zones autour de Taïwan, afin de simuler un blocus de l'île et affecter son économie. Mais certaines zones s'approchent parfois à 20 kilomètres des côtes taïwanaises, selon les coordonnées diffusées par les médias officiels chinois, et "empiètent sur les eaux territoriales de l'île", s'indigne le porte-parole du ministère taïwanais de la Défense Sun Li-Fan. Cela pourrait donc perturber le trafic aérien et maritime dans le détroit de Taïwan, l’une des routes commerciales les plus fréquentées au monde.

En réponse, Taïpei affirme que son armée est prête à protéger ses eaux territoriales, et son espace aérien. L'armée américaine reste attentive : deux appareils de la Navy, un avion, et un hélicoptère semblent avoir été repérés au sud de Taïwan.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles