Quand la télévision d'État russe évoque en riant une possible frappe nucléaire sur New York

·2 min de lecture

Des présentateurs russes ont assuré que la ville américaine de 8 millions d'habitants serait "complètement détruite" en cas de frappe avec le nouveau missile balistique intercontinental récemment testé par Moscou.

Une scène surréaliste. Des présentateurs de la chaîne d'État russe Russie-1 ont évoqué en riant l'éventualité d'une frappe nucléaire sur la ville de New York, aux États-Unis, assurant que la ville serait "complètement détruite", après que l'armée russe a annoncé mercredi avoir réalisé son premier tir d'essai réussi du missile balistique intercontinental Sarmat, une arme de nouvelle génération de très longue portée.

L'extrait vidéo a été partagé sur le réseau social Twitter par Julia Davis, une journaliste américaine, créatrice d'un média d'informations indépendant sur la Russie, The Russian Daily Monitor.

Les présentateurs évoquaient le missile balistique intercontinental Sarmat, une arme décrite comme "sans équivalent" par Vladimir Poutine, quand l'un d'eux a choisi d'illustrer ses propos en assurant que le missile serait suffisant puissant pour détruire une ville aussi vaste que New York, qui compte plus de 8 millions d'habitants.

"Une seule cible, le territoire des États-Unis"

"Nous n'avons qu'une seule cible, le territoire des Etats-Unis", a d'abord lancé l'un des animateurs, provoquant les rires de l'un de ses voisins.

"Si 7,5 mégatonnes étaient livrées sur le territoire de notre soi-disant partenaire, alors des cibles comme la ville de New-York, une ville sympa, seraient rayées de la carte, complètement détruites, avec un seul missile. Donc ce serait mieux de ne pas le faire", a déclaré d'un ton détaché l'un des présentateurs, déclenchant les rires des autres personnes présentes sur le plateau.

"Le terme 'partenaire' est très important", a souligné entre deux rires un autre animateur, en évoquant les États-Unis avec qui les relations diplomatiques sont particulièrement froides en ce moment.

"Les Américains n'ont pas ce genre de fusées et n'en ont jamais eu", a également assuré l'un des présentateurs, à propos du missile balistique intercontinental, des images de son lancement étant diffusées dans le même temps en arrière-plan.

L'armée russe a réussi un tir d'essai du missile Sarnat pour la première fois ce mercredi, le Pentagone assurant qu'il ne s'agissait que d'un essai de "routine" et qu'il ne constituait "pas une menace" pour les États-Unis ni leurs alliés. D'un poids dépassant 200 tonnes, le Sarmat est censé être plus performant que son prédécesseur, le missile Voïevoda, qui dispose d'une portée de 11.000 km.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Vitali Klitschko : "J’ai pleuré ce matin, je pleure tous les jours"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles