Publicité

Surtourisme: Venise veut limiter les groupes de visiteurs à 25 personnes

Surtourisme: Venise veut limiter les groupes de visiteurs à 25 personnes

Venise continue de lutter contre le surtourisme. Le conseil municipal a approuvé une résolution pour limiter la taille des groupes de touristes lors de voyages organisés, a annoncé la mairie dans un communiqué le 30 décembre 2023.

Les "groupes accompagnés par des guides touristiques, des accompagnateurs ou d'autres personnes en tout cas identifiées comme point de référence pour une visite dans le centre historique de Venise et les îles de Murano, Burano et Torcello" ne pourront pas excéder 25 personnes, détaille le communiqué.

Les enceintes trop bruyantes interdites

L'utilisation de hauts-parleurs pouvant entraîner des "perturbations" sera aussi interdite. Ces mesures, si elles sont approuvées par un organe de décision de la ville, doivent entrer en vigueur le 1er juin.

"Il s'agit d'une mesure qui s'inscrit dans un cadre plus large d'interventions visant à améliorer et à mieux gérer le tourisme à Venise, assurant ainsi un meilleur équilibre entre les besoins de ceux qui vivent la ville, soit en tant que résidents, soit en tant que travailleurs, et ceux qui viennent visiter la ville", a souligné Simone Venturini, conseillère municipale chargée du tourisme.

Plusieurs mesures contre le surtourisme

Venise a déjà annoncé la mise en place au printemps d'une taxe de cinq euros visant les touristes ne venant qu'une journée dans la Cité des Doges. Cette taxe sera appliquée sur 29 journées d'expérimentation en 2024, concentrées sur la haute saison touristique, entre avril et juillet. Les touristes ayant réservé un logement pour la nuit dans la ville en seront exempts. Les imposants bateaux de croisière y sont également interdits depuis 2021.

La ville a échappé de justesse à la mi-septembre à l'inscription au patrimoine mondial en péril de l'Unesco. Les experts de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture avaient pourtant recommandé fin juillet le classement "en péril" de Venise, un joyau menacé par un tourisme trop important et le réchauffement climatique qui entraîne notamment une hausse du niveau de la mer.

En 2018, une étude menée par des économistes de l'université italienne Ca' Foscari estimait que 28 millions de touristes passaient par Venise chaque année, principalement des personnes ne dormant pas sur place.

Article original publié sur BFMTV.com