Publicité

Suisse: touché par l'histoire de Bernardoni, un supporter d'Yverdon lui a proposé un nouveau chien

Le 22 janvier, Paul Bernardoni avait donné une interview au Parisien dans laquelle il parlait de son cauchemar en Turquie et notamment de l'empoisonnement de son chien, Bernie. Ce mercredi, c'est au quotidien suisse Blick que le gardien français a accordé un entretien.

Gros changement par rapport en Turquie

Le 8 août 2023, Paul Bernardoni quittait le SCO d'Angers pour rejoindre la Turquie et le club de Konyaspor. Cinq mois après, le portier français a plié bagage, direction la Suisse et Yverdon Sport. Bernardoni a retrouvé ce qu'il cherchait dans le monde du football comme il l'explique. "J'avais besoin de retrouver un club à taille humaine, c'est ce que je recherchais après mon escapade en Turquie. J'avais envie de revenir aux fondamentaux, à la base de mon métier."

Un club qui correspond a ce qu'il recherche

La notion de "club à taille humaine" est répétée par Paul Bernardoni au cours de son entretien pour Blick et une proposition très originale illustre parfaitement cela, un chien lui ayant été proposé par un supporter. "En lisant dans les médias que j'avais perdu mon chien en Turquie, un supporter d'Yverdon a écrit au club pour m'en proposer un! Quand je vous parle d'un club à taille humaine, c'est précisément de ça dont je parle... J'ai trouvé ça tellement gentil, mais je n'ai pas pu accepter, parce que j'étais déjà en discussions pour accueillir le nouveau. Mi-février, un teckel va nous rejoindre et j'en suis très heureux. Mais je suis très reconnaissant envers ce supporter et j'espère que j'aurai l'occasion de le remercier en personne, j'ai été touché par ce mail."

Si sa première expérience à l'étranger ne s'est pas passée comme il l'imaginait, Paul Bernardoni semble désormais dans un environnement plus tranquille qui pourrait lui permettre de vivre des jours heureux en compagnie d'un nouveau compagnon...

Article original publié sur RMC Sport