Publicité

La Suède devient officiellement le 32e pays membre de l'Otan

La Suède est devenue officiellement le 32e membre de l'Otan, lors d'une cérémonie à Washington.

La Suède est devenue officiellement le 32e pays membre de l'Otan, avec la remise de documents officiels lors d'une cérémonie à Washington, ce jeudi 7 mars.

Après deux années de tractations, la Suède met ainsi fin à deux siècles de neutralité puis de non-alignement militaire.

Le Premier ministre suédois, Ulf Kristersson, a salué à Washington "une victoire pour la liberté". "La Suède a fait le choix libre, démocratique, souverain et uni de rejoindre l'Otan", a déclaré le dirigeant aux côtés du chef de la diplomatie américaine Antony Blinken.

"Tout vient à point à qui sait attendre", a déclaré de son côté le secrétaire d'État américain, faisant référence au long processus de ratification auprès des 31 membres. Il a aussi estimé que cette intégration démontre la "débâcle stratégique" subie par la Russie.

Changement de doctrine

La Suède et la Finlande, bien que proches militairement des Etats-Unis de par leur appartenance à l'Union européenne, ont historiquement préféré se tenir à l'écart de l'alliance, formée lors de la Guerre froide face à l'Union soviétique. Si la Suède contribue aux forces internationales de maintien de la paix, elle n'a plus connu de guerre depuis un conflit avec la Norvège en 1814.

Helsinki et Stockholm avaient annoncé en même temps leur candidature pour rejoindre l'Otan en 2022, en réaction à l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

La Finlande avait obtenu son accession à l'Alliance en avril dernier, mais le processus d'adhésion de la Suède a été ponctué de tractations avec la Turquie, qui accusait le pays nordique de mansuétude envers des militants kurdes réfugiés sur son sol, considérés pour certains comme terroristes par Ankara.

La Suède a également dû composer avec les réticences du Premier ministre hongrois. Viktor Orban avait certes donné de longue date son accord de principe mais, avant de boucler le processus, il exigeait du "respect" de Stockholm, après des années de "dénigrement" de sa politique. Fin février, le Parlement hongrois avait finalement ratifié l'adhésion de la Suède à l'Otan.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Troupes occidentales en Ukraine : les déclarations d'E. Macron provoquent surprise et consternation