Steve Bannon, proche de Donald Trump, reconnu coupable d’outrage

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
EVELYN HOCKSTEIN / REUTERS
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Il a fallu moins de trois heures aux jurés pour se mettre d’accord, souligne Politico. Vendredi, dans une cour de Washington, Steve Bannon, ancien conseiller en stratégie du candidat et président Donald Trump, a été reconnu coupable d’entrave à l’enquête sur l’assaut du Capitole le 6 janvier 2021. Il avait ignoré les assignations à comparaître de la commission d’enquête l’an dernier. “Bannon, 68 ans, est la personne la plus proche de Trump condamnée d’un crime à la suite de l’attaque sur le Congrès”, indique le Washington Post.

“La décision de vendredi représente un précédent majeur pour la capacité du Congrès à punir des témoins qui refusent de se conformer à ses assignations à comparaître”, affirme le New York Post. La peine sera connue le 21 octobre à 15 heures, précise Fox News. Steve Bannon, figure de la droite populiste américaine, risque de trente jours à un an de prison ainsi que 100 à 100 000 dollars d’amende. “Les poursuites criminelles pour outrage sont rares”, remarque NPR, “mais la décision d’un témoin de rejeter pleinement les demandes du Congrès aussi”.

Le Post note que M. Bannon, après avoir promis des étincelles, a vu la plupart de ses arguments rejetés par le juge lors d’un procès qui a duré une semaine. “Au final, le témoin aux mots durs n’a appelé personne à la barre”, constate le quotidien de la capitale. Il n’a “pas montré beaucoup d’émotion” dans l’attente de la décision du jury, “tripotant” seulement un masque noir sur la table, et il n’a pas paru perturbé par le verdict, ajoute le journal.

“On a peut-être perdu une bataille aujourd’hui mais on ne va pas perdre cette guerre”, a-t-il déclaré à la sortie du tribunal. ABC News rapporte également que M. Bannon s’est plaint de ne pas avoir de membres de la commission d’enquête venir s’exprimer à la barre. Ses avocats devraient faire appel.

Bientôt un autre conseiller de Trump au tribunal

Le ministère public, qui n’a pas parlé à la presse, “a cherché à simplifier l’affaire” face aux jurés, commente NBC News. M. Bannon “n’a pas voulu reconnaître l’autorité du Congrès ou respecter les règles du gouvernement”, a dit la procureure Molly Gaston. En plus d’ignorer les assignations à comparaître, l’animateur du podcast War Room a refusé de transmettre les documents demandés par la commission. “Notre gouvernement ne marche que si les gens respectent les règles. Le défendant a préféré l’allégeance à Donald Trump plutôt que de se conformer à la loi”, a-t-elle encore expliqué.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles