Will Still dévoile les secrets tactiques du match Reims-PSG

Ce sont des scènes rares, témoignant d'une transparence appréciable, qu'a décidé de diffuser ce mercredi sur ses réseaux sociaux le Stade de Reims. Dans une vidéo baptisée "la capsule tactique", on peut voir Will Still et son adjoint Samba Diawara décrypter avec précision leurs intentions de jeu face au PSG le 11 novembre dernier, lors de la 12e journée de Ligue 1 (0-3).

"L'idée, c'était qu'on aille les presser haut et qu'on les empêche de jouer au maximum"

Dans celle-ci, on voit d'abord le technicien belgo-britannique s'interroger sur le plan de jeu qu'allait proposer Luis Enrique au stade Auguste-Delaune. "On ne savait pas trop comment Paris allait jouer. En semaine ils avaient disputé un match de C1 contre Milan en 4-3-3 mais pendant une bonne partie du début de saison ils avaient également évolué en 4-2-4." "L'idée, quel que soit le schéma tactique, poursuit Diawara, c'était qu'on aille les presser haut et qu'on les empêche de jouer au maximum."

Still explique ensuite qu'ils avaient, pour une fois, volontairement décidé de presser le portier adverse, à savoir Gianluigi Donnarumma. "Il n'est pas mauvais au pied mais ce n'est pas forcément le plus à l'aise quand il est mis sous forte pression. Et on savait que Paris prenait des risques à la relance." L'entraîneur s'appuie ensuite sur une situation avec Junya Ito, venu fermer la ligne de passe retour vers Skriniar pour forcer la passe dans l'axe du portier italien, qui amènera une grosse action de but pour les Rémois.

"Si le but d'Ito est validé, je fais le tour du terrain à poil"

Saluant le premier but "incroyable" de Mbappé, Will Still poursuit en revenant sur sa causerie, exhortant ses hommes à plusieurs reprises à "rester dans le match quoi qu'il se passe". Vient alors le but d'Ito, sanctionné pour un hors-jeu logique, en seconde période. "Si ce but-là est validé, je fais le tour du terrain à poil parce que collectivement, c'était tellement structuré et planifié..."

"On n'a pas eu peur de jouer contre Paris", conclura l'entraîneur rémois, avec des images de la causerie post-match cette fois. Un instant sympathique passé dans l'intimité du vestiaire rémois, qui devrait en appeler d'autres en cour de saison.

Article original publié sur RMC Sport