Publicité

Rennes: "Je ne peux pas être dans cet état d’esprit là", Stéphan refuse de faire le deuil des places européennes

Julien Stéphan se veut optimiste, en dépit des performances patraques de son équipe en championnat, où elle n’a gagné qu’une seule de ses 7 dernières sorties. L’entraîneur rennais, qui a retrouvé son poste fin novembre, croit en un retour de sa formation dans le haut du classement, à l’avant-veille de la réception de l’AS Monaco dans le cadre de 15e journée de Ligue 1.

"Faire un deuil de quoi que ce soit à un tiers du championnat, non"

"Je ne peux pas être dans cet état d’esprit là, répond-il en conférence de presse, interrogé sur un possible changement d’objectif pour le club breton. Vous imaginez bien que quand on est là depuis un petit plus de 15 jours, on ne peut pas avoir ce genre de communications-là en étant lucide sur la situation, sur le classement. Faire un deuil de quoi que ce soit à un tiers du championnat, non, il faut simplement continuer à travailler et mettre les joueurs dans les meilleures conditions pour qu’il y ait la confiance et l’engagement et l’agressivité qui soient à leur maximum pour faire les meilleurs résultats possibles".

Seulement 12e du championnat avec 7 longueurs de retard sur la 6e place, première qualificative pour une compétition continentale, Stephan ne souhaite pas de projeter trop loin. "On verra, le bilan serait fait en fin de saison, ajoute-t-il. Il y a encore beaucoup de temps, beaucoup de choses qui peuvent se passer".

Toulouse et Clermont pour terminer l'année

Si les résultats en Ligue Europa sont prometteurs, avec une qualification déjà assurée et la première place du groupe à défendre lors de la dernière journée, Rennes reste sur un revers à Marseille (0-2) où, au-delà du résultat, le contenu a été loin d’être rassurant. Des déplacements plus abordables à Toulouse et Clermont concluront l’année et pourraient servir de tremplin pour entamer une remontée.

Article original publié sur RMC Sport