Real Madrid: bref discours, pas de conférence de presse... la drôle de fin de Karim Benzema

C’est une nouvelle qui a surpris les journalistes espagnols. En quittant le club où il aura tout gagné en quatorze saisons, Karim Benzema (35 ans) ne s’est pas présenté devant la presse, ce mardi pour ses adieux. Il a seulement pris la parole devant les médias du club (Real Madrid TV et les réseaux sociaux). Si, de par son palmarès le numéro 9 sort par la grande porte, ses adieux ont été jugés "froids" devant le public du Bernabeu, dimanche soir, après avoir marqué son 354e et dernier but sous le maillot immaculé de blanc. Cet acte institutionnel organisé par le Real en présence de Florentino Pérez et du joueur n’a pas amélioré son image.

Des relations tendues avec la presse

Ce mardi, Benzema ne s’est pas éternisé en confiant qu’il s’agissait d’un jour "un peu triste". "Le Real sera toujours ma famille", a-t-il ajouté en révélant qu’il comptait "prendre sa retraite" au club mais "ça ne s’est pas passé comme ça", a-t-il simplement ajouté quelques heures après avoir signé avec le club saoudien d’Al-Ittihad pour trois ans et contre un salaire de 200 millions d’euros.

Dimanche, après la rencontre contre l’Athletic Bilbao, Carlo Ancelotti avait semblé défendre le joueur et son attitude: "Je ne crois pas que les adieux ont été froids… il faut prendre en compte son caractère. C’est une personne timide. Ce sont des adieux dignes d’une légende du club".

L’absence de tifo de la part du Real a également questionné. Manque de temps de la part des peñas de supporters? Pourtant la rumeur à Madrid indiquait que les groupes d’aficionados avaient été sommés de se préparer. Mieux: qu’on leur avait demandé d’accélérer. Au final, des chants en l'honneur de KB9 pendant la rencontre, une ovation à sa sortie à la 72e minute du match et de longues minutes d'applaudissement après la rencontre. Sans plus.

En ne se présentant pas devant la presse ce mardi, Karim Benzema a-t-il voulu s’éviter les questions qui fâchent? Depuis jeudi et la cérémonie pour recevoir le prix "Leyenda" des mains du premier quotidien sportif espagnol Marca, les relations semblent s’être tendues entre la presse madrilène et le joueur. Lors de cette réception au cœur de la capitale espagnole, le Français avait indiqué: "Pourquoi parler du futur? Je suis au Real Madrid. Ceux qui parlent c’est sur Internet et Internet ce n’est pas la réalité". Résultat, vendredi les médias annonçaient que Benzema allait rester et honorer sa dernière année de contrat. Des informations qui venaient de l’entourage du joueur.

>> Revivez la conférence de presse d'adieux de Karim Benzema

Sa volte-face n’est pas passée. Un joueur qui ne s'exprime plus devant les médias espagnols depuis l’an dernier et donc une situation qui irrite des journalistes friands d’en savoir plus. Une presse choquée qu’il ait refusé par exemple de répondre au micro de la chaîne de télé détentrice des droits après son triplé contre le Real Valladolid en Liga le 2 avril dernier.

Enfin, en s’épargnant une conférence de presse, peut-être a-t-il voulu garder la main sur sa propre communication -lui, le grand utilisateur des réseaux sociaux, notamment Instagram – peu de temps après l’annonce de la signature en Arabie saoudite. Si les supporters le classent parmi les plus grands de l’histoire, pas sûr que les journalistes de ce côté-ci des Pyrénées gardent un souvenir si éclatant de cet attaquant. "Cette fin, cette annonce à quelques heures du match, c’est un mec bizarre", indiquait plusieurs journalistes espagnols avant le match contre Bilbao.

Article original publié sur RMC Sport