Publicité

PSG: La pique de Luis Enrique à Dembélé après son "carton ridicule" face à Newcastle

Une bêtise qui coûte cher pour Ousmane Dembélé. Averti face à Newcastle en dégageant un ballon de colère, l'ailier parisien sera suspendu pour le match décisif de Ligue des champions face à Dortmund, le 13 décembre, au Signal Iduna Park. Un coup dur pour Paris, Luis Enrique mais aussi pour Dembélé lui-même, qui manquera ses retrouvailles avec le club allemand.

En son absence, le coach espagnol devra trouver une solution pour remplacer son dynamiteur, même s'il reste focalisé sur le déplacement au Havre dimanche (13 heures). "Je sais qu'il ne va pas pouvoir jouer (face à Dortmund) à cause d'un carton ridicule. Je suis préocupé par Le Havre, par la victoire sur ce match. Il y a encore dix jours, a rappelé Luis Enrique en conférence de presse. Je peux essayer des choses mais Le Havre ne joue pas comme Dortmund. Il y a un éventail de possibilité en tenant compte des joueurs disponibles. Je ne peux pas mettre en scène ce qu'il va se passer contre Dortmund parce qu'il y a Le Havre demain. Il n'y a pas de similarité."

>> L'actualité du PSG en direct

Luis Enrique ne regarde pas les statistiques

Influent dans le jeu mais maladroit devant le but, Ousmane Dembélé n'a marqué qu'une seule fois depuis son arrivée au PSG. C'était lors de la réception de Monaco le 24 novembre (5-2). Mais il compte également cinq passes décisives en Ligue 1. Une ligne de statistiques qui n'inquiète pas forcément Luis Enrique, toujours très élogieux à l'égard de son joueur.

"Il y a des sports où les stats ne sont pas si importantes. Si vous regardez que les stats, vous allez dire que Dembélé n'est pas un bon joueur. Pour moi, ces stats, ce n'est pas quelque chose que je regarde", a avoué l'entraîneur parisien, qui reste concentré sur le championnat.

En tête du championnat (30 points) avec un petit point d'avance sur Nice et six points devant Monaco, les Parisiens ont la possibilité dimanche midi de prendre une bouffée d'air frais au stade Océane face aux promus Normands (8e, 16 pts). Une contre-performance en Normandie serait une très mauvaise opération pour le PSG, encore suivi de près par son dauphin, l'OGC Nice, la meilleure défense du championnat, qui affronte Nantes samedi (21h00). A Paris, l'attaque est elle plutôt prolifique en championnat, notamment depuis le 30 septembre et le triste match nul à Clermont (0-0). Le PSG a marqué au moins trois buts au cours des six journées suivantes.

Article original publié sur RMC Sport