Publicité

OM-OL: les supporters lyonnais interdits de déplacement à Marseille mercredi

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a interdit mardi le déplacement des supporteurs de l'Olympique lyonnais à Marseille pour la rencontre face à l'Olympique de Marseille, reprogrammée ce mercredi 6 décembre après le caillassage des bus des joueurs et des fans lyonnais le 29 octobre dernier.

Pablo Longoria, le président de l'OM souhaitait mardi que le match puisse se jouer au Vélodrome "avec plein de public", tandis que Lyon avait fait appel de la décision de la LFP de faire jouer le match au Vélodrome, préférant jouer sur terrain neutre.

Dans l'arrêté ministériel publié au Journal officiel mardi, cette interdiction de déplacement est justifiée par un "risque réel et sérieux d'affrontements entre les supporteurs des deux clubs".

Le 29 octobre, cette rencontre de Ligue 1 avait été annulée en raison du caillassage des bus des joueurs de l'OL et des supporteurs de ce club en route vers le stade Vélodrome par des supporteurs marseillais.

Un supporteur de Marseille condamné

Fabio Grosso, qui était alors l'entraîneur de l'OL, avait été blessé au visage par des éclats de verre, ainsi que sept autres Lyonnais.

L'arrêté de Gérald Darmanin souligne également que ce jour-là des "saluts nazis ainsi que des propos racistes et homophobes avaient été observés chez les supporteurs lyonnais, eux-mêmes insultés en tribune par leurs homologues marseillais".

"Dans ces conditions, un risque réel et sérieux d'affrontement entre les supporters des deux clubs existe à l'occasion de la rencontre de football opposant les deux équipes", conclut l'arrêté.

Après les incidents du 29 octobre, plusieurs enquêtes ont été ouvertes par le parquet de Marseille. Un supporteur de l’Olympique de Marseille a été condamné jeudi à quatre mois de prison avec sursis et à une interdiction de stade pour un jet de projectile avant la rencontre.

Article original publié sur RMC Sport