Publicité

OL: la terrible statistique qui illustre le bilan catastrophique de Grosso, qui égale Domenech

Jusqu'où (et quand) la dégringolade va-t-elle se poursuivre pour l'Olympique Lyonnais ? Derniers de Ligue 1 et de nouveau battus ce dimanche sur leur pelouse par Lille (0-2), les Gones inquiètent de plus en plus et filent tout droit vers une relégation qui se rapproche de semaine en semaine.

Si John Textor a voulu insuffler un nouvel élan en nommant Fabio Grosso à la tête de l'équipe à la place de Laurent Blanc, l'entraîneur italien semble totalement perdu dans ses choix, même s'il affirme le contraire. Pourtant, les chiffres sont sans appel.

>> Revivez Lyon-Lille (0-2)

Pire bilan depuis Domenech

Depuis son intronisation fin septembre, l'Italien a disputé sept matchs et le bilan est terrible: une victoire face à Rennes (1-0), deux nuls contre Lorient (3-3) et Metz (1-1), et quatre revers contre Brest (0-1), Reims (0-2), Clermont (1-2) et Lille (0-2). Selon Opta, il s'agit du plus haut total pour un coach lyonnais après sept matchs dans l'élite depuis Raymond Domenech lors de la saison 1989-1990.

Avec un tel bilan, Fabio Grosso va-t-il tenir jusqu'à la trêve hivernale? Les prochaines semaines seront forcément scrutées de près, d'autant qu'un calendrier difficile attend l'OL, avec deux déplacements à Lens et Marseille, la réception de Toulouse, un voyage à Monaco et un dernier match contre Nantes pour conclure l'année 2023.

Habitué à changer ses hommes et ses schémas tactiques comme de chemises, l'ancien entraîneur de Frosinone se sait attendu, même si son discours a du mal à être compris par ses joueurs. "Ça reste une partie de foot, c’est un coach, il sait ce qu’il fait, ce qu’il veut", a défendu le jeune Skelly Alvero après le revers face aux Dogues. "Il faut essayer de le suivre un maximum, on est tous dans le même camp, on joue pour la même équipe. Demain, si ça paie, on dira merci au coach." Pour l'instant, les remerciements attendront.

Article original publié sur RMC Sport