Publicité

OL: "Ça fait du bien de se sentir aimé", Lacazette fait l'éloge de la méthode Pierre Sage

Si Pierre Sage s’est dit "très à l’aise" avec le fait que son aventure pourrait s’arrêter demain (comprenez "prochainement"), Alexandre Lacazette ne serait pas contre un intérim à rallonge du directeur du centre de formation de l’OL, propulsé dans la lumière en pleine crise sportive et institutionnelle.

Triple buteur pour porter l’OL contre Toulouse (3-0), l’international français Alexandre Lacazette a vanté en zone mixte les mérites et l’approche d’un coach aux idées claires: "Le coach a délivré des messages clés, des consignes claires. Il a un discours assez positif envers nous, ça fait plaisir de se sentir aimé et de voir qu’on a des qualités, c’est ce qu’il essaye de nous montrer."

La célébration du 3e but ? "Aucun message", mais...

Passé au travers à Marseille (0-3) après avoir livré un match cohérent mais frustrant à Lens (2-3), l’OL a réalisé de loin sa meilleure prestation de la saison en affichant un visage conquérant. De nature à entretenir l’espoir du maintien ?

"On se sent un peu plus léger, mais on est à la même position, a tempéré Alexandre Lacazette en zone mixte. On va avancer petit à petit, rester humble et j’espère que ça ira mieux. Le plus dur ? On y est depuis août. Jusqu’à la fin, on va devoir bagarrer et y croire. J’espère qu’on a lancé quelque chose, mais comme je l’ai dit, il faut rester humble, profiter parce qu’on a gagné ça fait du bien, mais dès demain revenir au travail et à la réalité."

Ce succès pourrait au moins plaider pour le maintien en poste de Pierre Sage, alors que des noms circulent (Sampaoli, Genesio...) pour succéder à Fabio Grosso. Après ce succès, il n’est pas exclu que l’entraîneur français reste un peu plus longtemps en fonction, les progrès étant manifestes depuis son arrivée à la tête de l’équipe première.

Très apprécié des joueurs, Pierre Sage les a vus fondre sur lui après le troisième but de Lacazette. Mais ce dernier assure qu’il n’y a "aucun message" derrière cette joie collective. "C’était un moment de joie, j’étais très content. Le coach a beaucoup parlé avec moi cette semaine, il m’a montré sa confiance, qu’il était quand même satisfait de moi, de mon rôle dans le jeu, c'était naturel et spontané."

Article original publié sur RMC Sport