Publicité

"Ce n’était pas sa meilleure soirée", la soirée cauchemardesque de Giroud lors du match AC Milan-Dortmund

Les soirées de Ligue des champions ne se ressemblent pas pour Olivier Giroud. Héroïque face au PSG (2-1) le 7 novembre dernier, l’attaquant français a été beaucoup plus malheureux mardi lors de la défaite face au Borussia Dortmund (1-3). Il a manqué l’occasion de donner l’avantage à son équipe dès la 6e minute en voyant son penalty facilement repoussé par le gardien Gregor Kobel.

"Il a été le pire"

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder la Ligue des champions

Ce mercredi matin, l’ancien joueur d’Arsenal et Chelsea écope de la plus mauvaise note de l’équipe dans la très grande majorité des journaux sportifs italiens. "Il a été le pire", lance même Sky Sport en lui attribuant un 4,5/10. Il reçoit la même note dans la Gazzetta dello Sport, le Corriere della Sera le Corriere dello Sport. D’autres joueurs partagent les critiques dont Mike Maignan ou Davide Calabria.

L’échec du champion du monde 2018 a pris un écho plus important par le scénario de la rencontre. Trois minutes après sa tentative manquée, Marco Reus a ouvert le score pour les Allemands en parvenant, lui, à transformer un penalty. Impuissant et serré de près par la défense adverse, Giroud n’a pas pesé sur le match qu’il a disputé dans son intégralité.

"Je lui ai parlé parce qu'il a raté le penalty mais il a l'expérience pour surmonter ces moments"¸ a confié son entraîneur Stefano Pioli. "Ce n'était pas sa meilleure soirée."

L’attaquant, auteur de 8 buts en 16 matchs cette saison, ne pourra pas se reprendre ce week-end en Serie A puisqu’il purgera son deuxième match de suspension face à Frosninone, après ses insultes contre un arbitre le 11 novembre dernier à Lecce. Il devra patienter jusqu’au 9 décembre face à l’Atalanta avant de revenir sur les terrains. Quatre jours plus tard, l’AC Milan, dernier du groupe, jouera sa qualification pour les 8es de finale à Newcastle. Avec un Giroud jamais aussi dangereux que lorsqu’il est revanchard.

Article original publié sur RMC Sport