Publicité

Lorient-OM: "c’est époustouflant", l’After conquis par le nouveau visage d’Aubameyang

Pierre-Emerick Aubameyang (34 ans) a fait sienne une célèbre citation prononcée par Cristiano Ronaldo en 2010: "les buts, c'est comme le ketchup: quand ils arrivent, ils viennent tous en même temps". Plutôt discret depuis son arrivée à l’OM l’été dernier, l’attaquant gabonais vient de marquer sept fois lors des quatre derniers matchs, portant son total à dix réalisations toutes compétitions confondues cette saison.

"Il joue pour les autres"

L’ancien joueur du Borussia Dortmund s’est encore offert un joli doublé à Lorient (2-4) dimanche soir. Pour l’After, cette réussite retrouvée est en partie due à une mutation du jeu de l’attaquant marseillais. "Tout le monde sait qu’Aubameyang va moins vite qu’il y a deux, trois ou quatre ans", fait remarquer Florent Gautreau. "On a juste comparé avec Alexis Sanchez (parti l’été dernier) mais là, il est en train d’exploser les stats. C’est important que le coach se mette au service d’Aubameyang pour lui mettre le système qui le mettre en valeur."

Souvent aligné seul en pointe par Gennaro Gattuso, l’ancien joueur de Saint-Etienne profite aussi du changement récent de système de l’Italien qui lui associe Vitinha. "Dans le body langage, je le trouve positif pour l’équipe, je disais souvent qu’on était très dur avec Aubameyang", souligne Walid Acherchour. "Il n’a pas attendu le changement de système pour marquer un triplé contre l’Ajax, je disais que c’était plutôt l’animation autour qui était défaillante. Il a aussi fait des mauvais matchs mais je trouvais les avis très durs."

"Aubameyang n’était pas arrangé par le système en début de saison", reprend Florent Gautreau. "Au-délà de ses buts, il fait marquer, il a six passes décisives. Même dans les matchs où il ne marque pas, il joue pour les autres. Peut-être qu’il est moins fort et moins rapide mais plus au service des autres avec un deuxième attaquant à côté."

"La première mi-temps qu’il fait aujourd’hui, c’est époustouflant", s’enthousiasme Walid Acherchour.

"Il fait marquer, il marque, il est positif", insiste ce dernier. "Je le trouve différent depuis le début de saison, dans sa capacité à pouvoir faire jouer. Il n’y a pas que le but avec lui. C’est là où je lé defendais quand on disait qu’il était fini."

Un point de vue partagé par Gennaro Gattuso. "C’est un joueur qui travaille énormément et aujourd’hui il récolte les fruits de son travail", a confié l’Italien dimanche soir. "Il est très apprécié dans le vestiaire. Je lui avais dit que son moment arriverait, et on est en train de voir le vrai Pierre-Emerick et je pense qu’il ne pouvait pas en être autrement."

Article original publié sur RMC Sport