Publicité

Ligue1: quelles conséquences pour l’OM après la mesure annoncée par la DNCG?

C’est une situation complexe. Deux communications difficiles à décrypter. D’un côté, une DNCG qui annonce un encadrement de la masse salariale de l’OM. De l’autre, un club phocéen qui se félicite de la bonne collaboration avec le gendarme financier du foot français. Au milieu, des supporteurs olympiens un peu perdus.

Ce mercredi, l’OM a présenté un budget révisé, notamment à cause de l’absence des revenus liés à la Ligue des champions. L’élimination au troisième tour préliminaire de la C1, en août dernier, a forcément été un coup dur sur le plan financier. L’OM avait recruté des joueurs ayant pour certains des revenus importants, qui nécessitaient une participation à la C1. Même si le club avait aussi, pour se couvrir, indexé le niveau de salaires de certains sur une participation ou non à la Ligue des champions.

L'OM assure que cela n’empêchera pas le club de recruter

Le club olympien a donc dû resserrer son budget. Il assure que la mesure annoncée ce mercredi n’est pas d’une sanction de la part de la DNCG, mais plutôt d’une surveillance un peu plus régulière de la masse salariale. Surtout, l’OM garantit que cela n’empêchera pas le club de recruter et de procéder à quelques ajustements lors du mercato d’hiver, même si cela devra se faire en bonne intelligence avec la DNCG. Il ne s’agit en aucun cas d’une interdiction de recrutement.

Dans les faits, l’OM devra tout de même se montrer prudent. Au sein du club marseillais, on insiste fortement sur le fait que les finances du club sont saines et que ce budget un peu plus serré s’inscrit dans une volonté de ne pas avoir recours à Frank McCourt et de rester à l’équilibre sans apport de l’actionnaire. La période, où une certaine incertitude règne concernant l’avenir - incertitude notamment liée au montant des droits TV - est également un argument avancé.

Article original publié sur RMC Sport