Publicité

Ligue 2: Saint-Etienne, en pleine spirale négative, se sépare de son entraîneur Laurent Batlles

Les têtes pensantes des Verts en ont discuté de vive voix, pendant de longues minutes, avec le principal intéressé. Et puis, une heure et demie après le coup de sifflet final de la rencontre entre Saint-Etienne et Guingamp (1-3), cinquième défaite de suite de l'ASSE en Ligue 2, le président exécutif Jean-François Soucasse s'est présenté mardi soir face à la presse. Pour annoncer la mise à l'écart, malheureusement attendue, de l'entraîneur Laurent Batlles.

Arrivé sur le banc des Verts le 1er juillet 2022, l'ancien milieu de terrain n'aura pas survécu à cette série noire, qui plonge le club du Forez à la 8e place de L2, lui qui vise cette saison la montée en Ligue 1. Batlles est convoqué mercredi à un entretien préalable à licenciement. Et c'est Laurent Huard, le directeur du centre de formation, qui va assurer l'intérim au moins à très court terme.

"Je ne suis pas dans le déni, je connais notre classement"

"Il y a une situation qui est difficile pour notre club", a expliqué Soucasse, affichant un visage affecté. "Malheureusement nous avons fait un constat qu’en l’état, on allait avoir beaucoup de mal à atteindre nos objectifs indépendamment de l’investissement sans faille de Laurent, de son amour du club, de sa volonté viscérale de réussir cette mission. Mais aujourd’hui on doit se projeter vers l’objectif qui est le nôtre. Pour ces raisons-là on a considéré qu’il fallait une nouvelle mobilisation autour d’une nouvelle dynamique."

Et le dirigeant de justifier ce choix fort: "Il y a des électrochocs, appelez-ça comme vous voulez, à mettre en œuvre. Ce ne sont jamais des moments agréables. C’est une décision comme toujours difficile à prendre. Vous voyez des matchs et des résultats, moi je vois des gens impliqués, qui cherchent des solutions, parfois qui les trouvent ou moins à un moment. La responsabilité qui est la mienne est de redonner un élan à cette équipe. (...) Aujourd’hui je ne suis pas dans le déni, je connais notre classement, je sais qu’il n’est pas en adéquation avec nos ambitions."

Interrogé sur la suite, et donc sur le successeur de Laurent Batlles sur le banc stéphanois, Soucasse assure qu'il "n’y avait pas de plan programmé, ni de recherche anticipée" avant la défaite contre l'EAG. "Ce n’est pas très élégant ni productif de faire tout ça", observe-t-il. "Aujourd’hui il y avait un match à gagner, l’objectif n’a pas été atteint. Et la qualité de notre match était très éloignée de ce qu’on peut attendre d’une équipe qui ambitionne la montée."

Article original publié sur RMC Sport