Publicité

Ligue 1: Monaco enfonce Rennes et s'empare provisoirement de la place de dauphin du PSG

L'embellie n'aura duré qu'un temps. Quelques minutes avant de jouer Monaco, Julien Stéphan avait admis que le retard au classement de Rennes remettait pour le moment en cause ses objectifs initiaux, à savoir d'obtenir un ticket en Ligue des champions. Et la nouvelle défaite de ses joueurs face à ceux du Rocher (1-2), samedi en Ligue 1, ne risque pas de faire souffler un vent nouveau sur la Bretagne.

>> Revivez la victoire de Monaco à Rennes

Longtemps cadenassée, fermée à double-tour, cette affiche a mis une période à décoller. Le Roazhon Park n'avait jusqu'ici pas eu beaucoup d'occasions de vibrer. Il a à peine retenu sa respiration sur des frappes de Wilfried Singo (5e) et Folarin Balogun (41e), préféré à Wissam Ben Yedder devant.

Les Monégasques sont montés en puissance face à des Rennais bloc souvent bas, et qui ont beaucoup subi. Ces derniers ont fini par craquer après une montée décisive de Vanderson, intelligemment décalé dans la surface par Balogun (0-1, 52e).

Vanderson buteur mais exclu, Fofana buteur mais fautif

Vainqueur de ses deux premiers matches à la tête du Stade rennais, Julien Stéphan n'a pas trouvé la solution pour relancer un secteur offensif impuissant, à l'image d'un Arnaud Kalimuendo sorti sous quelques sifflets (63e). Même lorsque le buteur Vanderson a été exclu pour un second jaune (75e), Rennes a pêché par imprécision ou buté sur un Philipp Köhn décisif sur sa ligne (80e).

Ce sont même les Monégasques qui ont d'abord breaké à dix par Youssouf Fofana (0-2, 85e), avant que le milieu français n'offre le penalty de l'espoir, converti pour Benjamin Bourigeaud (1-2, 90e). Mais les Bretons se sont réveillés un peu tard. Le coach rennais enchaîne un deuxième revers, et ses joueurs, 12es, ne sont qu'à trois unités du premier non relégable. Il y a urgence à se secouer pour encore croire à jouer le haut de tableau, ce sera déjà bien.

Pour l'ASM, deuxième après deux succès consécutifs, l'opération est belle et la performance convaincante. Les joueurs d'Adi Hütter passent provisoirement devant Nice et reviennent même à trois points du PSG en tête du Championnat. Pour eux, l'objectif C1 est plus que jamais d'actualité.

Article original publié sur RMC Sport