JO 2024: le patron de l'athlétisme mondial pointe le prix élevé des billets

Une prise de parole remarquée. Le président de la Fédération internationale d'athlétisme, Sebastian Coe, a regretté ce lundi le prix "élevé" des billets pour le public lors des Jeux olympiques de Paris 2024.

"Il est de ma responsabilité de m'assurer que notre sport se déroule dans un environnement aussi bon que possible, que le comité d'organisation français fasse tout ce qu'il peut pour remplir les stades, même si le prix des billets est, comme nous le savons, élevé", a-t-il déclaré lors d'une conférence téléphonique de fin d'année avec des agences de presse.

"Bonne chance" à Estanguet

Plus de 7,6 millions de billets ont déjà été mis en vente pour les Jeux de Paris. Certains sont proposés au tarif minimum de 24 euros, mais d'autres, notamment pour les compétitions d'athlétisme, coûtent jusqu'à 690 euros.

"Notre souci sera toujours d'avoir des supporteurs dans les stades pour regarder des événements à des prix abordables qui nous permettent de développer notre sport", a souligné Sebastian Coe.

Il a pointé en particulier la nécessité de "prendre en considération" les familles des athlètes, qui feront les déplacements pour encourager leurs proches.

L'ancien champion olympique, qui était à la tête de l'organisation des Jeux de Londres en 2012, a souhaité "bonne chance" à Tony Estanguet, le président du comité d'organisation français, et à ses collaborateurs, espérant "que les Jeux se déroulent en toute sécurité et non dans une atmosphère de confinement".

La France se prépare à accueillir les Jeux olympiques à Paris du 26 juillet au 11 août 2024, une épreuve hors norme en terme d'organisation rendue encore plus complexe en raison du contexte international des guerres en Ukraine et entre Israël et le Hamas.

Article original publié sur RMC Sport