JO de Paris 2024: le premier site olympique a été livré

C'est symboliquement le premier site olympique livré. Les clefs du stade départemental Yves-du-Manoir (Colombes) rénové ont été données au département des Hauts-de-Seine ce lundi. Le site accueillera les épreuves de hockey sur gazon pendant les Jeux olympiques de Paris pendant l'été 2024 (du 26 juillet au 11 août).

Mais il faudra encore un peu de patience avant de s'installer. Paris 2024 récupérera totalement l'enceinte francilienne en février à la fin des derniers aménagements. Le chantier de rénovation a duré deux ans avec la construction de deux nouveaux bâtiments et la restauration (toujours en cours) de la tribune historique.

>> Toutes les infos sur les JO 2024

Un stade mythique qui a déjà accueilli les JO

Pour un coût de 101 millions d'euros dont 87,4 millions financés par le département des Hauts-de-Seine et 13,6 millions de la Solideo. Le stade Yves-du-Manoir est un site mythique du sport français. La célèbre enceinte a notamment accueilli les JO de 1924 avec la cérémonie d'ouverture et l'athlétisme, la finale de coupe du monde de 1938, quarante finales de coupe de France de football, des finales de championnat de France de rugby, des rencontres internationales de football et de rugby.

Lionel Christolomme, le président du directoire du groupe de BTP Léon Grosse, chargé de la restructuration du site, a remis symboliquement la clé du nouveau complexe à son propriétaire, le conseil départemental des Hauts-de-Seine, représenté par son président Georges Siffredi.

"En 1924, les Jeux avaient déjà eu lieu ici et d'être de nouveau à accueillir les JO 2024 cent ans après et d'être le premier site livré, je pense que nous pouvons en être fiers", a salué le président du département. "Il y a cent ans, il y a eu les JO. C'est ici même je crois que ça a démarré, qu'il y a eu l'ouverture et puis en 1928 (1938, NDLR) si ma mémoire est bonne, il y a eu aussi la finale de la Coupe du monde de football. C'est une suite, c'est un stade mythique qui renaît car au fil des ans, et c'est normal, il avait besoin de travaux. Les JO 2024 ont été l'occasion pour totalement rénover ce stade."

"Un moment important qui démontre qu'on sera dans les temps

La pelouse du stade et sa tribune de 15.000 places ont laissé place à un terrain bleu de hockey sur gazon. Trois terrains synthétiques au total dont un deuxième stade de compétition avec un bâtiment neuf qui accueillera après les jeux notamment la Fédération française de hockey sur gazon et un club résident et une tribune de 1000 places.

"C'est un moment important pour nous cette première livraison, cette remise des clefs officielle et la fin de ses travaux sur le stade Yves-du-Manoir. En plus, c'est un des stades les plus connus puisque ça été un stade des Jeux olympiques du siècle dernier pour Paris et pour la France", s'est aussi enthousiasmé Edouard Donnelly, directeur exécutif des opérations du COJOP. "C'est un moment important qui démontre qu'on sera dans les temps puisque les autres infrastructures avancent comme convenu et seront livrées au fur et à mesure du premier trimestre 2024."

La Fédération impatiente de jouer "dans un lieu incroyable"

Le stade Yves-du-Manoir retrouvera après les JO sa pelouse pour accueillir à nouveau des matchs de rugby du Racing 92 qui y jouait avant la construction de la Paris La Défense Arena et qui y retournera lorsque la salle sera occupée pour des concerts. Une épreuve test sera organisée les 3, 4 et 5 mai avec les équipes de France masculines et féminines de hockey sur gazon, les équipes d'Allemagne et potentiellement le Japon. En attendant, du côté de la Fédération française, on se réjouit d'un tel écrin.

"On a envie d'y être, c'est vrai que ça fait trois ans qu'on y travaille tous d'arrache-pied, en tant que bénévoles", a indiqué la présidente Isabelle Jouin. "On a envie de vivre ça pleinement avec nos équipes et d'avoir du positif, c'est important parce qu'on vit quand même dans un monde qui est assez anxiogène. Il faut donc se réjouir de choses positives qui nous arrivent. Je vois tous les gens qui sourient donc ça fait plaisir aussi de vivre ce moment tous ensemble. Ça donne aussi de la passion, de l'enthousiasme. Ça va être un lieu incroyable, de vivre ces Jeux avec le public surtout. Avoir 13.000 personnes dans la tribune principale, ça va être fou, on va vraiment vibrer avec toutes nos équipes."

Article original publié sur RMC Sport