Publicité

Israël-Gaza: le préfet des Alpes-Maritimes explique pourquoi il a saisi la justice pour Atal

Israël-Gaza: le préfet des Alpes-Maritimes explique pourquoi il a saisi la justice pour Atal

Hugues Moutouh, le préfet des Alpes-Maritimes, s’est exprimé ce lundi au sujet du conflit israélo-palestinien et de son impact sur le territoire français. En particulier dans son département. Il en a profité pour réagir à l’enquête visant Youcef Atal, le défenseur de l’OGC Nice, ouverte par le parquet de Nice pour "apologie du terrorisme" et "provocation publique à la haine ou à la violence en raison d’une religion déterminée".

"Avec quelques autres acteurs du département, j’ai saisi le procureur de la République, via un article 40, explique Hugues Moutouh. Maintenant, c’est à la justice d’œuvrer et de qualifier les faits qu’on semble pouvoir lui reprocher. J’en profite pour dire qu’il faut être extrêmement vigilant contre les actes antisémites et contre l’antisémitisme d’atmosphère qui sévit dans notre pays depuis les attaques terroristes dont l’état d’Israël a été victime, il y a quelques jours de cela."

Les excuses de Youcef Atal

Youcef Atal a relayé samedi sur les réseaux sociaux une vidéo d’un prédicateur appelant à un "jour noir pour les juifs". L’international algérien a ensuite effacé le message, avant de faire son mea culpa le lendemain: "J’ai conscience que ma publication a choqué plusieurs personnes, ce qui n’était pas mon intention, et je m’excuse. Je tiens à clarifier mon point de vue sans aucune ambiguïté : je condamne fermement toutes formes de violence, où que ce soit dans le monde, et je soutiens toutes les victimes. Jamais je ne soutiendrai un message de haine. La paix est un idéal auquel je crois fermement."

Plusieurs voix se sont élevées pour dénoncer cette publication, à l’image de Philippe Diallo, le président de la Fédération française de football, Christian Estrosi, le maire de Nice, ou le Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France). Le conseil national de l’éthique de la FFF a été saisi, comme annoncé dimanche par RMC Sport.

Article original publié sur RMC Sport