Publicité

Israël-Gaza: "Pas acceptable d'appeler à la mort des juifs", Ciotti souhaite que le Niçois Atal soit jugé pour "apologie du terrorisme"

Israël-Gaza: "Pas acceptable d'appeler à la mort des juifs", Ciotti souhaite que le Niçois Atal soit jugé pour "apologie du terrorisme"

Le dérapage de Youcef Atal n'en finit plus de faire parler. Après avoir relayé la vidéo du prédicateur islamiste Mahmoud al-Hasanat dans un contexte marqué par les violences et nombreuses victimes en Israël et à Gaza, le footballeur niçois a été blâmé par Éric Ciotti, lundi sur France Bleu Azur.

"C'est insupportable, c'est inacceptable. Pour moi ça relève de l'apologie du terrorisme. J’appelle la justice à s'autosaisir", s'est insurgé le président des Républicains. "On ne peut pas laisser passer ça. On ne peut pas tolérer, quel que soit le statut de la personne. Ce n'est pas parce qu'il est footballeur qu'il doit être protégé".

"Indécent de voir cette personne continuer à jouer" pour l'OGC Nice

"Ce n'est pas supportable, ce n'est pas acceptable d'appeler à la mort des juifs", a-t-il poursuivi, avant d'appeler à ce qu'une enquête judicaire puisse "faire toute la lumière" et "condamner ces propos". Également interrogé sur la possibilité de voir Atal continuer à enfiler le maillot des Aiglons, Ciotti s'est montré catégorique: "Je pense que la question fait plus que de se poser. C'est indécent de voir cette personne, avec de tels propos, continuer à jouer".

Si le latéral droit algérien avait rapidement supprimé son partage sur ses réseaux sociaux et s'était excusé, le Conseil national de l'éthique de la FFF a saisi la commission de discipline, concernant une publication appelant à un "jour noir pour les juifs" et "d’accompagner la main" des habitants de Gaza "s’ils jettent la pierre". Le maire de Nice Christian Estrosi s'en était indigné, tout comme Philippe Diallo, président de la Fédération.

Article original publié sur RMC Sport