Publicité

Le Havre-Lens: "Ce n'est pas un problème physique", Haise critique le match de ses joueurs

"On n’a pas été bons en première période et meilleurs en deuxième. Qu’on est à un moment un trou, je veux bien, mais quand vous commencez bien et que beaucoup de choses s’arrêtent, dans l’intensité, dans les duels, dans les courses, dans le jeu de position, ce n’est pas un problème physique". Franck Haise goûte peu au match nul de son RC Lens sur la pelouse du Havre (0-0), ce vendredi soir en ouverture de la 9e journée de Ligue 1.

"J’ai fait un choix avec beaucoup de joueurs qui étaient restés et quelques-uns qui avaient joué en début de semaine, ajoute le coach nordiste en conférence de presse. Il y a eu trop de manques en première période pour faire mieux au final sur l’ensemble du match, même si on aurait pu gagner".

"On a récupéré des joueurs qui sont arrivés en cours d’entraînement jeudi, d’autres sont arrivés à 22 heures"

Pourtant, les visiteurs avaient beaucoup mieux commencé la rencontre, sans parvenir à trouver la faille. "Au bout de 7-8 minutes, on semble être au-dessus, dénote Haise. Sauf que quand vous vous arrêtez d’être en mouvement, de jouer en une touche quand il faut en faire une, d’être dans l’intensité dans les duels défensifs... Il n’y a pas que l’aspect technique. Je veux bien, je n’étais pas un grand joueur, je faisais des erreurs. (Dans) le football, il y a aussi une intensité à mettre dans les duels, les replacements, les courses pour attaquer la dernière ligne. Il en a manqué trop, beaucoup trop en première période".

Il explique aussi cette contre-performance par une préparation loin d'être optimale, avec le retour tardif des internationaux. "On a récupéré des joueurs qui sont arrivés en cours d’entraînement hier (jeudi), d’autres qui sont rentrés directement chez eux, d’autres qui sont arrivés hier soir (jeudi) à 22 heures, explique-t-il. Vous savez quand même que la préparation n’est pas pareille que d’habitude. Je me dis que finalement ce match nul, au vu du contexte et au vu de notre manque sur cette première période, je vais (le) prendre (...) même si ça ne nous fait pas avancer de beaucoup".

"On n'est pas au niveau"

Avant les autres matchs du week-end et la réception du PSV en Ligue des champions, Lens n'est que 14e du championnat, avec deux petits points d'avance sur Lorient, barragiste. "On n’a pas les moyens de faire les matchs ou des périodes à moitié, regrette enfin l'entraîneur artésien. Vous voyez ce que ça donne. On n’est pas au niveau. Pour espérer mieux, il faut être à notre niveau 90 minutes, ou en tout cas beaucoup plus que 50".

Article original publié sur RMC Sport