Football: "Pas de ligne infranchissable", Dupond-Moretti envisage des interdictions de stade plus longues

Éric Dupont-Moretti veut passer à la vitesse supérieure. Auditionné par l’Assemblée nationale ce jeudi dans le cadre de la Commission d’enquête sur les défaillances des Fédérations sportives, le ministre de la Justice s’est notamment dit prêt à prononcer des interdictions définitives de stades en cas d’incidents graves, que ce soient des violences ou des comportements homophobes.

>> Suivez la Commission d'enquête de l'Assemblée nationale EN DIRECT

"J'en ai le ras-le-bol d'entendre ces comportements dans les stades, ces cris homophobes. Ça n'a rien à voir avec le sport. J'ai vu récemment le témoignage de Basile Boli, ça m'a beaucoup touché. Je suis tout à fait prêt à ce que les personnes qui se comportent comme ça soient définitivement interdites de stade. Je suis prêt à ce qu'on regarde ça. Je n'ai pas de ligne infranchissable", a confié le garde des Sceaux.

"S'il faut être plus sévère, on proposera des mesures"

Actuellement, une personne peut être interdite de stade pendant cinq ans maximum. "Je vais prochainement envoyer des gens du ministère en Angleterre, a poursuivi Eric Dupont-Moretti. Ils ont connu un hooliganisme terrible. Je suis prêt à copier ces mesures. On va y aller. Je suis prêt aussi à rappeler sur les billets des matchs le code pénal en la matière. Informer davantage. C'est l'anti-sport par excellence. S'il faut être plus sévère, on proposera des mesures. (...) Si on parle de folklore, il faut changer de folklore. Le folklore, c'est fait pour réunir les gens, là les comportements homophobes par exemple blessent les gens." Le message est passé.

Article original publié sur RMC Sport