Publicité

« Drogue du djihadiste » : qu’est-ce que le captagon ?

Le captagon est à l'origine une drogue composée d'amphétamines et de théophyllines.  - Credit:napolipress/IPA/SIPA / SIPA / napolipress/IPA/SIPA
Le captagon est à l'origine une drogue composée d'amphétamines et de théophyllines. - Credit:napolipress/IPA/SIPA / SIPA / napolipress/IPA/SIPA

« Le captagon va déferler en France depuis les ports de Marseille et du nord de l'Europe. » Le 26 février dernier, Émile Diaz, dit « Milou », 81 ans, dernier trafiquant de l'ancienne French Connection, a alerté lors d'une commission d'enquête sénatoriale sur le narcotrafic d'une possible arrivée en France du captagon. « En France, ça va mal finir, l'avenir est sombre », a-t-il ajouté.

Mais qu'est-ce que le captagon ? Ces petites pilules blanches estampillées d'un logo en forme de deux demi-lunes sont couramment, et à tort, appelées « la drogue du djihadiste ». Tout droit venu du Moyen-Orient, le captagon circulerait parmi la jeunesse dorée des pays du Golfe, vendu 20 dollars la pilule. Mais on en retrouve également en Syrie, pour la modique somme de moins de 1 dollar la dose.

À LIRE AUSSI Djihad : des terroristes sous captagonDrogue de synthèse, le captagon, de son nom scientifique la fénétylline, est composé d'amphétamines et de théophyllines. Ses effets sont supérieurs à celui de l'amphétamine classique : fort stimulant du système nerveux central, il booste la concentration et les performances physiques. D'un autre côté, il provoque de sévères troubles cardiovasculaires, mais aussi des troubles psychiques et des hallucinations intenses. Selon l'Observatoire français des drogues et des tendances addictives (OFDT), le captagon illicite, objet de fantasmes et de supputations, est en réalité du « speed » en « cachetons » souvent coupés à la caféine.

Un importan [...] Lire la suite