Benzema "semble avoir perdu l'envie de jouer au football"

Un exil doré qui ressemble de moins en moins à une promenade de santé. Si, à son arrivée en Arabie Saoudite, Karim Benzema ne tarissait pas d'éloge sur son nouveau pays d'accueil: "Quand tu voyages là-bas, tu es dans le vrai, expliquait le buteur en octobre dernier. Pour un musulman, tu es dans le vrai. C'est ce qu'il faut faire, tu te sens bien et pur. C'est exceptionnel, je souhaite à tous les musulmans d'y aller un jour parce que c'est là-bas où il y a la vérité."

Mais depuis, l'ambiance est beaucoup plus morose, et le Ballon d'Or subit les foudres des fans après une série de performances décevantes. Le Français de 36 ans a même fermé son compte Instagram.

Les supporters qui l'acclamaient à son arrivée en juin, lorsque des centaines de drones ont formé au-dessus du stade de 62.000 places le visage rugissant d'un tigre - le surnom d'Al Ittihad -, se moquent désormais du "minou" Benzema.

Anticipant sans doute un nouveau déferlement de photos de chat sur les réseaux sociaux, son compte Instagram, suivi par 76 millions de personnes, a disparu après la défaite 5-2 contre l'Al-Nassr de Cristiano Ronaldo.

Avant la 19e journée de championnat et un déplacement à Haïl samedi, Al Ittihad reste sixième de la Ligue saoudienne, qui compte 18 équipes, bien qu'il aligne outre Benzema, N'Golo Kante et le Brésilien Fabinho.

Les nouvelles recrues "n'ont pas permis d'obtenir les résultats escomptés", admet une source proche du club. "Il est vrai que nous attendions plus de Benzema, mais nous restons conscients de sa valeur en tant que joueur de classe mondiale", ajoute ce responsable sous le couvert de l'anonymat, n'étant pas autorisé à parler à la presse.

"Il n'est pas toujours facile de débarquer dans un nouveau championnat et de briller immédiatement (...) et c'est peut-être une question de temps", dit-il.

"Manque d'envie"

Benzema donne l'impression d'être isolé sur le terrain. Mardi, il a manqué trois occasions nettes de but et a concédé un penalty lors de la troisième défaite consécutive d'Al-Ittihad.

Son penalty raté contre les Égyptiens d'Al-Ahly le 15 décembre durant la Coupe du monde des clubs a particulièrement mis en colère les supporters, car les hôtes de la compétition, qui avaient dépensé beaucoup d'argent, ont été éliminés après seulement deux matches.

Benzema vit une "situation très étrange" qui affecte parfois des joueurs de "haut niveau", a estimé le journaliste sportif saoudien Abdel Karim Al-Jasser à la chaîne publique Al-Ekhbariya.

"Il se peut qu'il soit en désaccord avec le club (...) mais cela ne l'excuse pas car il ne fait aucun effort, rate des occasions très faciles et semble avoir perdu l'envie de jouer au football", a-t-il ajouté.

Benzema a marqué neuf buts, dont deux penalties, en 15 matches de championnat: un rendement solide, mais derrière les 19 buts de Ronaldo, les 16 d'Aleksandar Mitrovic et les 14 de Georges-Kevin N'Koudou.

Al-Ittihad est l'équipe qui a encaissé le plus de buts en championnat et qui en a marqué le moins parmi les quatre équipes rachetées par le riche Fonds d'investissement public (FIP).

De quoi plonger le club dans la crise. Il s'est séparé de son entraîneur Nuno Espirito Santo le mois dernier avant d'engager l'Argentin Marcelo Gallardo.

"Benzema a été affecté par la situation d'Al-Ittihad en général", a déclaré le commentateur sportif égyptien Amir Abdel Halim, ajoutant que "l'avantage défensif d'Al-Ittihad la saison dernière a disparu".

"La concurrence avec Abderrazak Hamdallah le rend nerveux et ne le motive pas", a ajouté le commentateur. L'attaquant marocain s'est vu retirer le maillot avec le numéro neuf ainsi que les tirs de penalty à la suite de l'arrivée de Benzema.

"Autre monde"

En dehors du terrain, Benzema a aussi connu une passe difficile: le ministre français de l'Intérieur, Gérald Darmanin, l'a accusé d'entretenir des liens avec les Frères musulmans après le soutien qu'il a affiché aux habitants de Gaza bombardés par Israël. L'affaire a fait la Une des journaux en France.

"Le management (du club) l'a rencontré à l'époque et lui a demandé de se calmer", indique la source proche du club.

Heureusement pour le Français (97 sélections, 37 buts), les supporters d'Al-Ittihad se soucient peu de ce genre d'affaire, se concentrant surtout sur ce qui se passe sur le terrain.

"Benzema a laissé tomber l'équipe dans les grands matches", se plaint Amir, un fan qui n'a voulu donner que son prénom.

"Il est le capitaine de l'équipe, mais il ne donne pas l'impression d'être le leader de l'équipe. Il semble mal inspiré comme s'il était dans un autre monde", ajoute cet homme de 35 ans.

Article original publié sur RMC Sport