Publicité

"Il aurait signé pour mourir à Los Carmenes", le témoignage fort de la veuve du supporter de Grenade mort d'une crise cardiaque

Le club de Grenade est en deuil. Ce dimanche, lors de la 16e journée de Liga, un supporter est mort dans les travées de Los Carmenes, ce qui a entraîné l'interruption de la rencontre face à l'Athletic Bilbao après 17 minutes de jeu, la Liga confirmant par la suite qu'elle ne reprendrait pas.

Au lendemain de la tragédie, la veuve d'Antonio Trujillo, qui s'est éteint à l'âge de 64 ans après un malaise cardiaque, a témoigné auprès de Ideal. Cette dernière a confié que son mari souffrait d'un cancer et suivait une chimiothérapie. "Je ne sais pas si cela aurait pu être évité si on avait agi plus rapidement. Mon mari aurait signé pour mourir à Los Carmenes, bien sûr. Il disait que, comme Grenade, il se battrait jusqu'à la mort".

Le match reprendra ce lundi

Malgré son cancer, Antonio Trujillo n'a pas cessé de venir au stade pour encourager son équipe. "Il venait avec beaucoup d'enthousiasme. Il était abonné depuis de nombreuses années, avant le retour en première division. Il ne manquait aucun match, même s'il pleuvait", poursuit son épouse. Face à Bilbao, le sexagénaire était exceptionnellement venu seul, son fils étant au travail.

Après les évènements de ce dimanche soir, le match arrêté alors que Bilbao menait 1-0 reprendra lundi à 21 heures à partir de la 17e minute, a annoncé la Ligue espagnole de football.

Article original publié sur RMC Sport