Publicité

Atlético de Madrid: crachats, déchets, essuyage de pieds... La plaque de Joao Félix ciblée par les supporteurs devant le stade

À l'Atlético, on n'aime pas les "traîtres". Les supporters des Colchoneros n'ont pas du tout apprécié la célébration de Joao Félix lors de la défaite de l'Atlético contre le Barça (sur le seul but du Portugais), le 3 décembre dernier. Preuve en est avec les images dévoilées par l'émission sportive espagnole El Chiringuito, ce lundi, qui montrent la plaque argentée du joueur être salement vandalisée par de nombreux fans présents autour du Civitas Metropolitano, quelques heures avant la rencontre de ce dimanche contre Almeria (victoire 2-1).

Au-delà de son but, l'international portugais, toujours sous contrat avec les Colchoneros, avait surtout frustré ses anciens coéquipiers et supporters en provoquant beaucoup et en obtenant de nombreuses fautes avant sa sortie. Un comportement qui a grandement déplu les fans madrilènes qui en ont profité pour se défouler sur sa plaque en métal, censée commémorer ses 100 matchs avec les Rojiblancos.

Une plaque transformée en crachoir et en poubelle

Piétinée par les passants, la plaque gravée du nom de l'attaquant de 23 ans est utilisée comme un véritable paillasson de métal. Plusieurs fans ont également été vus en train de s'en servir comme crachoir ou comme poubelle en y déposant canettes, bouteilles d'eau et autres déchets.

"C'était une célébration spontanée. On est dans le feu de l'action et c'était comme un soulagement après l'été que j'ai vécu. Seuls mes proches savent comment je l'ai vécu", a expliqué l'attaquant après sa grosse célébration lors de Barça-Atlético.

Déjà rayée d'une grosse croix depuis le départ du joueur au Barça cet été, après plusieurs déclarations d'amour au club catalan qui avaient déçu nombre de Madrilènes, la plaque de Joao Félix est devenue le symbole du divorce entre le joueur et son club avec qui il est pourtant toujours sous contrat jusqu'en 2029.

Article original publié sur RMC Sport