Publicité

Asvel: le choix numéro 1 de Tony Parker pour le poste d'entraîneur ne pourra pas venir

Tony Parker va devoir trouver un plan B. L'entraîneur canado-finlandais Gordon Herbert, qui a conduit l'Allemagne au titre de champion du monde en septembre, a annoncé lundi qu'il ne succéderait pas à TJ Parker à la tête de l'Asvel, faute d'avoir obtenu un accord avec la Fédération allemande de basket-ball.

"J'ai discuté avec la DBB (fédération allemande de basket-ball) de la possibilité d'entraîner l'Asvel et de rester entraîneur national en même temps. La DBB n'a pas fait suite à cette proposition. Je l'accepte", a-t-il expliqué au magazine Kicker.

"Je ne le ferais jamais sans l'accord et le soutien de la fédération", a-t-il précisé.

"Je me suis engagé pour une durée de trois ans (avec la DFB). Si les joueurs ont également pris un engagement de trois ans, je m'y tiens sans aucun doute", a poursuivi le technicien de 64 ans, dont le contrat à la tête de la Mannschaft court jusqu'en 2025.

Sergio Scariolo nouvelle priorité ?

Gordon Herbert était le choix numéro un du président et propriétaire de l'Asvel, Tony Parker, pour succéder à son frère TJ Parker, écarté vendredi après une série de mauvais résultats.

Le veto de la DBB a été confirmé par un porte-parole auprès du quotidien Süddeutsche Zeitung: "Pour nous, l'affaire est close. Le président de Villeurbanne (Asvel) peut dire ce qu'il veut."

Tony Parker va devoir activer une autre piste, qui pourrait être le sélectionneur espagnol à succès Sergio Scariolo (Coupe du monde 2019, Euro 2009, 2011, 2015 et 2022), selon la presse spécialisée. Sous la direction des adjoints Jean-Christophe Prat et Pierric Poupet, l'Asvel a toutefois retrouvé le chemin du succès en s'imposant dimanche à domicile contre Roanne (93-88) à l'occasion de la 8e journée de Betclic Elite.

Article original publié sur RMC Sport