Publicité

Asvel: comment Tony Parker a annoncé à son frère TJ son limogeage

L’aventure de TJ Parker sur le banc de l’Asvel aura duré trois ans et demi. Ce vendredi, le coach de 39 ans a été limogé de son poste en raison des résultats "catastrophiques" de l’équipe, selon les propres mots de Tony Parker, son frère et président. L’ancien meneur de l’équipe de France revient sur ce choix particulier à faire.

"J'ai eu une longue discussion avec mon frère et il comprend ma décision"

"J'ai toujours dit que je n'aurais pas d'états d'âme, que je ferais ce qui est bien pour le club, explique-t-il dans les colonnes de L’Équipe. Et là, je pense que c'est le moment. Avant, je ne pensais pas que c'était le moment. Oui, ce n'est jamais facile quand c'est quelqu'un de ta famille. J'ai eu une longue discussion avec mon frère et il comprend ma décision. J'en ai parlé à mes parents, à mon petit frère, Pierre, qui est à San Antonio. Je les ai tous prévenus et tous comprennent ma décision".

L’ASVEL en est actuellement à 17 défaites d’affilée en Euroligue et 7 revers sur ses 8 dernières rencontres toutes compétitions confondues. "Avec TJ, on savait très bien dans quoi on se lançait, ajoute Tony Parker. C'est la vie de coach. Tu ne peux pas être trente ans dans le même club. Il n'y a peut-être que Popovich et Sir Alex Ferguson à Manchester United qui sont des exceptions à la règle. C'est très rare. Ce que je veux garder, ce sont les titres gagnés ensemble et les moments merveilleux passés ensemble. Ce sont des souvenirs à jamais gravés dans mon cœur. Mais en tant que président et actionnaire majoritaire, c'était le moment de faire ce choix-là".

"Je ne m'inquiète pas sur l'avenir de ma relation avec mon frère"

Au cours de son passage, TJ Parker aura tout de même permis au club de décrocher deux titres de champions de France (2021, 2022), une Coupe de France (2022) et une Leaders Cup (2023). "On a toujours eu cette relation d'honnêteté, on se dit les choses, on a toujours été très directs, conclut le président de l’ASVEL. On ne tourne pas autour du pot avec mon frère. On a toujours une relation un peu fusionnelle, que ce soit avec TJ ou Pierre. Bien sûr qu'il était déçu, il aurait voulu participer à redresser la barre, mais il a compris ma décision. Je ne m'inquiète pas sur l'avenir de ma relation avec mon frère. Ce sera toujours mon frère et on s'aimera toujours".

Article original publié sur RMC Sport