Publicité

Il pensait avoir seulement "besoin d'un nouveau lit" : son mal de dos était le signe d'un cancer

Le jeune homme de 21 ans a subitement vomi et craché du sang. Sa mère l'a amené aux urgences, il souffrait d'une forme agressive de cancer.

Aujourd'hui, ses parents exhortent les jeunes à prendre au sérieux tout symptôme (Getty Images)

Gerald Green, 21 ans, a souffert de maux de dos. Dans un premier temps, il attribue cette douleur à sa literie et pense avoir seulement "besoin d'un nouveau lit", rapporte The Sun. Mais, l'Écossais se met rapidement à vomir puis à cracher du sang. Inquiète, sa mère le découvre et le transporte en urgence à l'hôpital.

Les médecins lui diagnostiquent une anémie et il subit rapidement une intervention chirurgicale afin de drainer ses reins. Pendant l'intervention, il arrête de respirer. Les médecins sont alors contraints de le plonger dans le coma artificiel. Plusieurs tests révèlent qu'il souffre d'une forme agressive de cancer, il est alors rapidement transféré vers un autre hôpital. Il y décèdera quelques heures plus tard. "C'était si rapide, c'est difficile de comprendre qu'il est réellement parti. Nous sommes tous sous le choc", se souviennent ses parents.

"C'est incroyablement triste"

"Quand ma tante Paula a découvert que Gerald cachait le fait qu'il crachait du sang, elle l'a immédiatement emmené à l'hôpital. Il avait visiblement peur c'est pour cela qu'il a caché ce symptôme, c'est pourquoi nous exhortons toute personne présentant des signes comme les siens à se faire examiner immédiatement, avant qu'il ne soit trop tard", martèle la cousine du jeune homme.

À LIRE AUSSI >> Elle pensait avoir une élongation musculaire, elle avait en réalité une tumeur cancéreuse

Avant de lui rendre hommage : "Il était toujours prêt à rire et très facile à vivre. Il n'a jamais pris la vie trop au sérieux. Tout le monde dit toujours à quel point il était poli et gentil. Il avait toute la vie devant lui mais il n'était pas au courant de ce qu'il se passait jusqu'à la semaine dernière. C'est incroyablement triste."

Aujourd'hui, ses parents exhortent les jeunes à prendre au sérieux tout symptôme et à consulter un médecin en cas de doute. Pour lui organiser ses funérailles, sa famille a créé une cagnotte en ligne afin de collecter des fonds.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "Le pronostic du cancer du pancréas est sombre, pas plus de 7% de survie à 5 ans"