Publicité

Les somnifères gagnent en efficacité

Disponible sur prescription médicale, le Quviviq est un médicament d'un nouveau genre. Contrairement aux benzodiazépines et autres hypnotiques visant à soulager la détresse des insomniaques, ce "coupeur d'éveil" respecte les phases de sommeil profond et réduit les risques d'accoutumance.

Cet article est extrait du mensuel Sciences et Avenir - La Recherche n°926, daté avril 2024.

"Cela faisait près de quarante ans que le traitement pharmacologique de l'insomnie n'avait pas connu pareille innovation !" C'est avec un enthousiasme non dissimulé que la psychiatre Sylvie Royant-Parola, présidente d'honneur du réseau de santé Morphée, spécialisé dans les troubles du sommeil, accueille le Quviviq, un nouveau genre de somnifère disponible depuis le mois de mars en France sur prescription médicale.

Diminuer l'état d'éveil

Il s'agit du tout premier d'une nouvelle classe médicamenteuse à être autorisé en Europe, notamment en France après un avis favorable de la Haute Autorité de santé "pour le traitement de l'insomnie caractérisée par des symptômes présents depuis au moins trois mois et avec un impact significatif sur le fonctionnement pendant la journée ". Contrairement à tous les hypnotiques actuels, le Quviviq "ne vise pas à stimuler le sommeil pour endormir les gens, explique Yves Dauvilliers, responsable de l'activité clinique et de recherche du laboratoire du sommeil au CHU de Montpellier. Son mécanisme d'action consiste plutôt à diminuer l'état d'éveil, afin que le sommeil s'installe tout en réduisant les éveils nocturnes. "

Remboursé à 30 % par l'Assurance-maladie, il rejoint la longue liste de substances visant à soulager la détresse des insomniaques. Soit une vingtaine de médicaments dits hypnotiques délivrés uniquement sur ordonnance, tels Stilnox et Imovane, stars des somnifères vendues chaque année par dizaines de millions de boîtes. S'y ajoute un éventail de remèdes naturels, d'une efficacité souvent discutable, comme les oligo-éléments ou la phytothérapie. Selon une étude publiée le 15 mars à l'initiative de la société d'équipements médicaux ResMed, trois Français sur dix consomment régulièrement l'un de ces produits pour les aider à dormir !

Des remèdes naturels sans preuves scientifiques

Tilleul, camomille, valériane, aubépine, passiflore… Qua[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi