Sochaux refuse de décaler ce match contre Caen et s’attire un flot de critiques

Sochaux a refusé ce jeudi 12 janvier de reporter son match face à Caen prévu samedi, jour des obsèques de l’épouse de l’entraîneur du club normand.
Montage photo AFP avec publication Twitter de Vincent Duluc Sochaux a refusé ce jeudi 12 janvier de reporter son match face à Caen prévu samedi, jour des obsèques de l’épouse de l’entraîneur du club normand.

FOOTBALL - « Le foot c’est important mais c’est infime à côté d’un deuil. » Sur les réseaux sociaux, c’est l’incompréhension après le refus du FC Sochaux-Montbéliard de reporter son match de la 19e journée de Ligue 2 face à Caen prévu samedi 14 janvier, jour des obsèques de l’épouse de l’entraîneur du club normand.

Caen avait demandé que la rencontre soit avancée à vendredi en raison du décès mercredi d’Armelle Moulin, l’épouse de l’entraîneur du Stade Malherbe, Stéphane Moulin. Celui-ci était absent depuis la reprise fin décembre pour rester au chevet de sa femme, gravement malade. C’est son adjoint Patrice Sauvaget qui assurait l’intérim.

Dans un communiqué, Sochaux dit regretter de ne pouvoir accéder favorablement à cette demande et justifie sa décision par une trop grande difficulté de réorganisation. « Face à la nécessité de très vite devoir s’accorder sur une nouvelle programmation et au regard de ce que cela induit en termes d’organisation (et notamment la difficulté à mobiliser le personnel de contrôle et de sécurité adapté), (Sochaux) a dû malheureusement se résoudre à ce que le match se dispute » samedi à 15 h 00, se justifie le club.

« C’est bien plus important que le football »

Cette explication n’a été bien accueillie. Des propriétaires de clubs de football, commentateurs et journalistes sportifs ont fait part de leur indignation sur les réseaux sociaux. « Le football, c’est d’abord un jeu. Les clubs sont des familles. Malheureusement, tant que certains l’oublieront, on continuera à voir des comportements pathétiques », a notamment réagi dans un tweet Pierre-Antoine Capton, copropriétaire du club normand.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« Stéphane Moulin a perdu sa femme. Les obsèques ont lieu samedi, jour de match. Tout le club veut y assister. Tout le monde accepte le report du match hormis Sochaux. C’est indigne. Le foot c’est important mais c’est infime à côté d’un deuil, de la souffrance d’une famille », s’est lui aussi emporté Mohamed Bouhafsi, journaliste de France Télévisions.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Même consternation exprimée par Vincent Duluc, journaliste à L’Équipe : « Les dirigeants de Sochaux font honte à l’histoire de leur club et au foot français en refusant de reporter leur match de Caen, samedi, jour des obsèques de l’épouse de Stephane Moulin, l’entraîneur de Malherbe. »

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

À l’étranger aussi, les journalistes ont partagé sur Twitter leur incompréhension, à l’instar de Ben Jacobs de la chaîne britannique CBS Sport : « Le manager de Caen Stéphane Moulin a malheureusement perdu sa femme Armelle et les funérailles ont lieu ce samedi. Tout le club est en deuil et souhaite y assister. Pourtant Sochaux refuse de reporter le match. C’est honteux et insensible. C’est bien plus important que le football et le match doit être reporté. »

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Trois dates de report écartées

De leur côté, la Ligue de football professionnel (LFP) et le diffuseur BeIn Sport avaient pourtant donné leur accord pour un report. Selon France Bleu Normandie, trois dates de report avaient été proposées par la LFP mais « toutes ont été refusées par Sochaux ».

Le club sochalien ajoute également que son directeur général, Samuel Laurent, « s’est entretenu à ce sujet avec Olivier Pickeu », le Président de Caen, pour lui proposer « qu’une minute de silence en mémoire » d’Armelle Moulin soit observée au stade Bonal avant le coup d’envoi.

Avant la 19e journée de Ligue 2, Sochaux est 3e au classement et donc candidat à la montée en Ligue 1. Le SM Caen occupe quant à lui la huitième place.

À voir également sur Le HuffPost :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi