Publicité

Ski Alpin: le Norvégien Braathen annonce son retour sur les pistes mondiales… avec le Brésil

Avec 2.995 mètres d’altitude, le Pico da Neblina constitue le point culminant du Brésil. Mais malgré un domaine skiable limité, le pays sud-américain pourrait rapidement remporter de belles victoires en ski alpin. Impensable il y a encore peu, cette possibilité risque de devenir réalité dès la saison 2024-2025.

En froid avec la Fédération norvégienne de ski pour des problèmes de droits à l’image, Lucas Pinheiro Braathen a annoncé son retour à la compétition pour l’année prochaine. Né d’un père scandinave et d’une mère brésilienne, le skieur de 23 ans changera donc de nationalité pour défendre les couleurs du Brésil.

"Remettons de la samba dans le ski"

Vainqueur du globe de cristal de slalom en 2023 a confirmé la nouvelle lors d’une conférence de presse organisée ce jeudi. S’il s’est exprimé en portugais pour livrer ses premiers mots, Lucas Pinheiro Braathen s’est ensuite réjoui de ce bel avenir sous ses nouvelles couleurs dans une vidéo diffusée sur ses réseaux sociaux.

"Remettons de la samba dans le ski", a ainsi lancé le sportif de 23 ans aux cinq victoires en Coupe du monde. "Je suis Lucas Pinheiro Braathen et je reviendrai dans le monde de la compétition de ski alpin. […] Merci pour tous vos soutiens et je suis impatient de revenir et d’avoir la possibilité de danser devant vous tous."

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

Braathen a découvert le sport au Brésil

Si le choix du skieur peut surprendre, l’intéressé a rappelé son attachement au Brésil et le rôle joué par le pays de sa mère dans sa vie de sportif. Bien que né à Oslo, Lucas Pinheiro Braathen a ainsi expliqué avoir découvert le sport en jouant au football dans les rues de Sao Paulo avec ses proches.

"C’est un honneur de pouvoir intégrer le Brésil lors de la prochaine Coupe du monde de ski ou lors des Mondiaux", a conclu le Norvégo-Brésilien. Avec un tel renfort, le Brésil peut caresser l’espoir de remporter quelques titres en ski alpin et qui sait, pourquoi pas se mêler à la lutte pour le titre olympique aux JO d’hiver de Milan et Cortina d'Ampezzo en 2026.

Article original publié sur RMC Sport