Les sirènes des ambulances dérangent la mafia napolitaine

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
À Naples, les ambulanciers sont régulièrement pris à partie, par la mafia mais aussi par des proches de malades.
À Naples, les ambulanciers sont régulièrement pris à partie, par la mafia mais aussi par des proches de malades.

Difficile de distinguer la sirène d'une voiture de police de celle d'une ambulance. Ce qui agace visiblement la mafia napolitaine, qui n'hésite pas à menacer les véhicules de secours, rapporte Slate, relayant une information du Times. En février dernier, deux hommes à moto ont ainsi intimidé le conducteur d'une ambulance qui circulait sirènes hurlantes. Après avoir frappé à la vitre, les deux individus avaient menacé les ambulanciers : « N'avez-vous pas compris que vous ne pouvez pas utiliser votre sirène ici ? Éteignez-la ou nous vous tirerons dessus. »

Ces sirènes perturbent le trafic de drogue dans la région. Entre le bruit et la lumière, de nombreux vendeurs et clients confondent facilement les deux véhicules, et peuvent parfois penser à une descente de police quand il ne s'agit en réalité que d'une ambulance. Face à cette situation, la Camorra multiplie les menaces. Résultat, dans certains endroits, comme à Sanità et Traiano par exemple, des ambulances ont décidé de ne plus activer leurs sirènes dans les quartiers contrôlés par la mafia.

Métier à haut risque

Il n'est pas facile d'être ambulancier à Naples, rappelle Slate. Les secouristes sont régulièrement pris à partie par les mafieux, mais aussi par des proches de malades. Selon le Daily Mail, on dénombre près de 300 agressions contre les ambulanciers ces trois dernières années, par des personnes qui les tenaient pour responsables de la mort de leurs proches.