Publicité

Serie A: les arrestations se succèdent en Italie après les insultes racistes envers Maignan

La police d’Udine continue son travail. Ce mercredi, quatre jours après la rencontre de Serie A entre l’Udinese et l’AC Milan (2-3), quatre personnes ont été interpellées, rapporte la Gazzetta Dello Sport. Elles sont suspectées d’être à l’origine d’insultes racistes à l’encontre de Mike Maignan. Lundi, un premier individu avait déjà été identifié.

Les individus, trois hommes et une femme, âgés de 32 à 45 ans, ont été identifiés en train de crier "nègre" et "singe" durant la rencontre. Une interdiction de prendre part à une manifestation sportive pendant cinq ans a été déclenchée, soit la peine maximale pour des personnes non récidivistes. De son côté, l’Udinese a annoncé qu'ils seraient interdits de pénétrer dans son stade à vie.

Un match à huis clos pour l'Udinese

Samedi, Maignan a été la cible de cris de singe et d'injures racistes durant la première période du match de Serie A opposant l'Udinese à l'AC Milan. Le gardien de l'équipe de France a quitté le terrain, imité par ses coéquipiers, et le match a été interrompu avant de reprendre après cinq minutes d'arrêt.

Le lendemain, Maignan, qui avait déjà été victime auparavant à deux reprises de racisme depuis son arrivée en Italie en 2021, avait exhorté les instances à prendre leurs responsabilités. En ce début de semaine, le club italien a été sanctionné d'un match à huis clos.

Article original publié sur RMC Sport