Sept suspects arrêtés après un incident sur un pétrolier en Angleterre

Source AFP
·1 min de lecture
Sept suspects ont été arrêté lors d'une opération des forces armées britanniques pour prendre le contrôle d'un pétrolier au sud de l'Angleterre. (Photo d'illustration)
Sept suspects ont été arrêté lors d'une opération des forces armées britanniques pour prendre le contrôle d'un pétrolier au sud de l'Angleterre. (Photo d'illustration)

Dans la soirée du dimanche 25 octobre, sept suspects ont été arrêtés lors d'une opération des forces armées britanniques pour prendre le contrôle d'un pétrolier au sud de l'Angleterre. L'équipage avait été menacé par des passagers clandestins à bord. Cette intervention de l'armée a mis un terme à une situation de crise qui avait débuté environ dix heures auparavant, au large de l'île de Wight. « En réponse à une demande de la police, le ministre de la Défense et la ministre de l'Intérieur ont autorisé des membres des forces armées à monter à bord d'un navire dans la Manche pour assurer la sécurité des vies et d'un navire qui faisait l'objet d'une suspicion de piratage », a tweeté le ministère de la Défense. « Les forces armées ont pris le contrôle du bateau et sept personnes ont été arrêtées », selon la même source.

Les 22 membres de l'équipage sont « sains et saufs », a déclaré la police du Hampshire dans un communiqué, précisant que l'enquête se poursuivait pour établir les circonstances complètes de l'incident. Selon la police, les forces de l'ordre ont été alertées vers 10 heures (GMT) dimanche matin de la situation préoccupante de l'équipage du pétrolier Nave Andromeda, qui se trouvait au large de l'île de Wight, au sud de l'Angleterre. Des passagers clandestins se trouvaient à bord du navire et ont menacé l'équipage, selon la même source, qui plus tôt dans la journée avait évoqué des « menaces verbales ». Parti de Lagos, la capitale économique du Nige [...] Lire la suite