Publicité

Sept à huit - "L’opulence jusqu’à l’overdose", "Les Français ont quand même de l'argent", "C’est incroyable" : un reportage sur Les Grands Buffets de Narbonne divise les internautes

Le reportage de
Le reportage de "Sept à huit" sur les Grands Buffets de Narbonne a divisé les internautes. Capture écran TF1

Ce dimanche 2 avril, Harry Roselmack était aux commandes d'un nouveau numéro de "Sept à huit". Cette fois-ci, c'est un reportage sur Les Grands Buffets de Narbonne qui a divisé les internautes. Si certains ont salivé, d'autres ont émis quelques réserves.

De nombreux Français aiment se créer une petite routine le dimanche soir, comme par exemple regarder un nouveau numéro de "Sept à huit". Chaque semaine, Harry Roselmack présente une émission inédite, qui met en lumière des sujets lourds, mais également des plus légers. Ce dimanche 2 avril, les équipes de TF1 ont décidé de plonger les téléspectateurs dans l'univers de Décathlon. Ils ont par la suite pu découvrir les naufragés de l'immobilier en Bretagne, puis ont frissonné devant la terrible histoire d'un fait divers. Si le reportage sur les Miss aux Philippines a également créé un malaise sur la Toile, les adeptes de "Sept à huit" ont retrouvé le sourire grâce au portrait de la semaine. Cette fois-ci, Audrey Crespo-Mara a donné la parole à François Damiens. Néanmoins, c'est un tout autre sujet qui a déchaîné les passions sur la Toile.

VIDÉO - La Face Katché - Harry Roselmack : "Si ça avait foiré, je m’en serais pris plein la tronche. Mais ce n’est pas que pour moi que ça aurait été compliqué"

Grâce à "Sept à huit", les téléspectateurs ont pu découvrir l'un des plus grands buffets à volonté d'Europe. Pour espérer déjeuner ou bien dîner aux Grands Buffets, il faut réserver au moins six mois à l'avance. Ce restaurant, situé à Narbonne, dans l'Aude, affiche service complet chaque jour. Il faut dire que son menu est des plus alléchants. De l'entrée au dessert, tout est à volonté et il est même impossible de tout goûter, tant le choix est impressionnant. Le personnel distribue même un plan du buffet aux convives afin qu'ils s'y retrouvent. Du homard, en passant par des huîtres ou bien du foie gras, il y en a pour tous les goûts. Ce restaurant a choisi de proposer des produits de luxe en illimité. Mais pour y savourer tous ces plats, ou du moins, une grande partie, il faut débourser la somme de 52,90 euros, hors boissons.

"J'espère qu'il n'y a pas de gaspillage dans les assiettes"

Si ce reportage a réveillé les papilles des téléspectateurs, certains internautes étaient davantage divisés. Si le prix est un frein pour des abonnés de Twitter, d'autres ont pointé du doigt cette abondance de nourriture. Ce concept "d'opulence jusqu’à l’overdose" en dérange plus d'un. De plus, en découvrant qu'il y a des mois d'attente pour espérer y déguster ces produits, des Twittos s'interrogent... "En cette période de disette, les Français ont quand même de l'argent", a écrit une internaute, pendant qu'un autre se demande "où vont les invendus ?"... Une chose est sûre, c'est que les esprits étaient divisés devant ce reportage de "Sept à huit".

"Un bel exemple de réussite"

Face à quelques critiques, des internautes ont tenu à réagir et à offrir leur "feedback". Des connaisseurs, qui y ont déjà été, ont fait part de leur expérience sur Twitter. Et à l'unanimité, ils ont trouvé Les Grands Buffets "incroyables". De plus, comme expliqué par la voix-off de "Sept à huit", l'entrepreneur à l'origine de ce projet, Louis Privat, a décidé d'augmenter en 2022 le prix de son menu de 10 euros, pour faire face à l'inflation, mais pas que. En effet, ce créateur a également fait le choix d'augmenter le salaire de ses employés. Une décision qui a été saluée sur la Toile. De plus, grâce à ce restaurant, des centaines d'emplois ont été créés à Narbonne, de quoi relancer l'économie.

VIDÉO - (Re)découvrez les moments phares de la vie d'Harry Roselmack :