Publicité

Tout savoir sur l'épidémie de Mycoplasma pneumoniae qui sévit en France

Depuis le mois de novembre, la Chine connaît une hausse de cas de pneumonie à Mycoplasma pneumoniae. La bactérie est également présente en France où elle circule activement. “Depuis la fin de l’été, le nombre d’infections respiratoires à Mycoplasma pneumoniae augmente en France”, a alerté en novembre dernier la Haute Autorité de Santé. Les enfants, ainsi que les adultes de moins de 40 ans, sont souvent touchés.

L’infection bactérienne n’est pas une nouvelle maladie, contrairement au Covid-19. En réalité, les cas augmentent depuis plusieurs mois probablement en raison de “la conjonction entre un cycle épidémique et la levée des mesures de contrôle après la pandémie de Covid-19”, estime l’autorité française.

La bactérie M. pneumoniae est transmise principalement par gouttelettes, avec une incubation estimée entre 1 et 3 semaines.

Elle provoque chez la personne infectée une série de symptômes proches des maladies hivernales : fièvre légère, toux, maux de tête, malaise. Certains cas présentent des signes dermatologiques ou neurologiques. “Dans la majorité des cas, la symptomatologie est bénigne”, rassure de son côté Santé publique France.

Oui. M. pneumoniae étant une bactérie, l’infection se traite par antibiothérapie. Deux traitements antibiotiques, l’azithromycine ou la clarithromycine, sont généralement prescrits par le médecin. “L’antibiothérapie doit être efficace dans les 48 à 72h. Si tel n’est pas le cas, l’état du patient doit être réévalué”, prévient la HAS.

Actuellement, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Lèpre : un retour de la maladie millénaire est-il possible en France ?
Avez-vous du "sang en or" qui coule dans vos veines ?
Oui, une personne peut être aveugle sans s'en rendre compte !
Pancréas : de quel côté du corps humain se trouve-t-il ?
Pourquoi certains ont plus de rides que d'autres ?