Publicité

Salon de l'agriculture : les syndicats acceptent de rencontrer Macron après l'annulation du "grand débat"

Face au boycott des syndicats, le président a annoncé annuler son "grand débat" sur l'agriculture, mais leur a proposé de les voir, quelques minutes avant l'ouverture du salon.

Les syndicats acceptent le changement de programme. Ce samedi 24 février, Emmanuel Macron se rendra un peu plus tôt à la Porte de Versailles. Quelques minutes avant l'ouverture du Salon international de l'agriculture, le chef de l'État rencontrera les différents syndicats d'agriculteurs.

Ce rendez-vous de dernière minute a été proposé par le président après l'annulation du "grand débat" qu'il avait imaginé. Cette idée, sur le modèle de ceux organisés au moment de la crise des "gilets jaunes", a tourné court, tant la mention jeudi d'une invitation du collectif écologiste des Soulèvements de la Terre, même rapidement annulée, a hérissé les agriculteurs.

Les syndicats attendent des "actes"

Dans un message sur X vendredi en fin d'après-midi, Emmanuel Macron a revu une nouvelle fois les conditions de sa présence à l'inauguration de l'événement: "Les syndicats agricoles (...) avaient voulu un 'débat' ouvert. Ils en demandent aujourd'hui l'annulation. Dont acte."

"J'inviterai demain [samedi] matin tous les syndicats agricoles avant l'ouverture officielle du salon. Je serai là pour l'ouvrir et irai au contact de tous ceux qui veulent échanger comme je le fais chaque année", a-t-il ajouté.

S'il a confirmé qu'il s'y rendrait, le numéro un du premier syndicat agricole FNSEA a prévenu le président "qu'avant de défiler et faire des photos, il fallait d'abord annoncer aux paysans ce qu'ils attendaient et qu'ils réclamaient depuis des semaines", devant ses troupes de la FNSEA rassemblées dans la soirée devant les portes du Salon.

FNSEA et Coordination rurale répondront présents

Ces adhérents ont copieusement sifflé le nom du président, augurant une visite tendue samedi. Les présidents français passent généralement des heures, voire la journée entière, au Salon de l'agriculture. Arnaud Rousseau a confirmé ensuite sur BFMTV qu'il serait "là demain matin à l'invitation du président de la République" à 8h15.

De son côté, Véronique Le Floc'h, présidente de la Coordination rurale, deuxième syndicat agricole, a dit accepter ce rendez-vous avec le président, ajoutant simplement "s'il peut rentrer".

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Agriculteurs : le "grand débat", marque de fabrique de Macron, tourne au fiasco