Salman Rushdie hospitalisé : l'écrivain a pu parler (et plaisanter !), son agresseur plaide non coupable...

BestImage
BestImage

Salman Rushdie va (un peu) mieux. L'agent du romancier, hospitalisé depuis le vendredi 12 août 2022 dans un hôpital de New York après avoir été agressé au couteau, a donné de ses nouvelles à la presse américaine. Alors qu'il était jusque là sous respirateur artificiel, après une opération d'urgence, il en a été débranché. Il a même pu dire quelques mots.

Dimanche 13 août, après plusieurs heures de vive inquiétude, Andrew Wylie a donc donné des nouvelles de son illustre client. Il a confirmé que les médecins lui ont retiré son assistance respiratoire et qu'il avait pu parler brièvement. Il n'a toutefois pas révélé la teneur des propos de Salman Rushdie, âgé de 75 ans, qui a reçu plus d'une dizaine de coups de couteau de la part de son assaillant, Hadi Matar. "Salman Rushdie a été débranché du respirateur et parle !", a déclaré Michael Hill président de l'institution Chautauqua, où l'attaque a eu lieu, sur Twitter. Selon le témoignage de l'écrivain Aatish Taseer, qui a lui aussi eu des nouvelles de son confrère, "il a parlé et plaisanté", a-t-il écrit sur Twitter. Une information rapportée par le New York Post.

Mais l'état de santé de Salman Rushdie, sous le coup d'une fatwa lancée en Iran depuis les années 1980 à cause de son livre Les Versets sataniques, reste préoccupant. Son agent avait ainsi indiqué qu'il risquait de perdre un oeil, que les nerfs de son bras ont été...

Lire la suite


À lire aussi

Benjamin Mendy accusé de 7 viols : le footballeur décide de plaider non coupable
R. Kelly : Accusé d'agressions sexuelles multiples, il plaide non coupable
Lori Loughlin plaide non coupable : "outrée" qu'on la qualifie de tricheuse