Saleté à Paris : Hidalgo dénonce une polémique alimentée par « l’extrême droite »

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Anne Hidalgo a choisi de dénoncer une action coordonnée de « l'extrême droite » pour salir son image.
Anne Hidalgo a choisi de dénoncer une action coordonnée de « l'extrême droite » pour salir son image.

Accablée depuis le week-end de Pâques pour sa gestion de la propreté dans la capitale, Anne Hidalgo se défend comme elle peut. Ces trois derniers jours, de nombreuses photos abondent sur les réseaux sociaux pour démontrer l'encrassement des rues et la dégradation du mobilier urbain à Paris, sous le mot-dièse #saccageparis. Des preuves accablantes que la maire socialiste a purement et simplement balayées sur RTL, ce jeudi 8 avril au matin.

Au micro de la radio, Anne Hidalgo a en effet choisi de dénoncer une action coordonnée de « l'extrême droite » pour salir son image, relaie notamment Le Figaro. Elle a cependant promis de décentraliser les questions de propreté à Paris, pour plus d'efficacité.

« Beaucoup de proximité avec l'extrême droite »

Derrière cette salve de reproches qui affluent sur les réseaux sociaux, la maire de Paris voit une « campagne très orchestrée » par ses adversaires. L'édile, qui indique être remonté « jusqu'au premier hashtag » pour connaître l'origine de la polémique, note « beaucoup de proximité avec l'extrême droite » pour tous les « gros comptes » Twitter qui se sont fait les relais de cette vague de mécontentement. « C'est une méthode assez simple de trumpisation de la vie politique à l'?uvre partout, y compris en France », a-t-elle déploré au micro de RTL. Pour elle, cette campagne « doit servir de cas d'école » sur les attaques ciblées à visée politique sur les réseaux sociaux.

Dans le viseur d'Anne Hidalgo notamment : le porte [...] Lire la suite