La série «The Last of Us» va-t-elle vaincre la malédiction des adaptations de jeu vidéo ?

© Capture d'écran You Tube.

La série événement n’a pas déçu. La saga «The Last of Us», inspirée du jeu vidéo éponyme et produite par HBO, a attiré de nombreux spectateurs dès la diffusion de son première épisode le 16 janvier.

Dans cette histoire post-apocalyptique, on atterrit aux côtés de Joël et Ellie, les deux personnages principaux, chargés d’une mission alors que l’humanité est décimée par une pandémie. Un champignon transforme toute personne qui l’approche en zombie.

Un scénario proche de «The Walking Dead», conclu en novembre dernier, mais qui attire les foules. Aux États-Unis, 4,7 millions de téléspectateurs étaient devant leur écran, le deuxième meilleur démarrage de l’histoire de HBO depuis «House of The Dragon», sorti en 2022.

À lire aussi «House of the Dragon» bat un record d’audience pour son premier épisode

Avec 37 millions d’exemplaires vendus depuis 2013 la franchise «The Last of Us» est un énorme succès du jeu vidéo. Les attentes étaient donc élevées pour cette adaptation, alors que beaucoup ont déjà échoué à rendre une histoire de jeu vidéo agréable à l’écran.

Un pari risqué

C’est une des exceptions qui confirme la règle. Adapter le jeu vidéo au cinéma ou à travers une série s’annonce toujours périlleux.

«Tomb Raider» (2003), «Sonic» (2020), «Uncharted» (2022) … Depuis le début des années 2000, de nombreuses franchises de jeux vidéo ont été adaptées pour le grand écran. Si pour la plupart, le succès populaire est au rendez-vous («Uncharted» a amassé plus de 400 m...


Lire la suite sur ParisMatch